• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Les Rois de France - Charles Martel et Pépin le Bref
#48 des Tendances

Les Rois de France - Charles Martel et Pépin le Bref

Charles Martel (690 - 741) est le fondateur de la dynastie carolingienne. Il est connu pour sa victoire à Poitiers sur les Arabes qui avaient envahi l'Aquitaine (732). Après la reconquête de la Bourgogne et de la Provence, son pouvoir s'est tellement affermi que, sans déposer le roi mérovingien Thierry IV, mort en 737, il dispose du royaume qu'il partage entre ses deux fils Carloman et Pépin le Bref.

Tags : France Histoire Religions Islam Christianisme Italie




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • 2 votes
    Étirév 6 août 14:20

    «  Il (Charles Martel) est connu pour sa victoire à Poitiers sur les Arabes qui avaient envahi l’Aquitaine (732). »
    Victoire sur quoi, pour qui ?
    Honoré de Balzac disait : « Il y a deux histoires : l’histoire officielle, menteuse, puis l’histoire secrète, où sont les véritables causes des évènements. ».
    Rappelons que c’est entre 500 et 800 que la civilisation arabe prit un grand développement. On vit s’élever des écoles nombreuses à Damas, Baghdad, Alexandrie, Tripoli, Cordoue et Grenade. L’industrie, le commerce, l’agriculture suivirent le progrès des sciences et s’étendaient partout, en Syrie, en Egypte, dans le Nord de l’Afrique et le Midi de l’Espagne.
    Les Arabes avaient une philosophie qui se développait et qui s’inspirait de la philosophie indienne et de la philosophie grecque.
    C’est à l’influence des Arabes que l’on doit en partie l’exquise éducation du peuple espagnol, qui, pendant la domination arabe, réagit contre la brutalité que le régime masculiniste des Suèves et l’infiltration romaine avaient essayé d’introduire.
    Par conséquent, ces progrès seraient venus vers le Nord s’ils n’avaient été arrêtés à Poitiers par Charles Martel.
    Ce n’est que plus tard que l’influence de l’Orient qui, remontant vers le Nord, vint apporter aux écoles de Paris le germe de toutes les grandes idées nées et cultivées autrefois en Orient.
    C’est ainsi que les écrits d’Aristote, connus et enseignés depuis longtemps dans les écoles de Cordoue et de Séville, furent introduits en France en 1215 par un Espagnol nommé Maurice. C’est à la civilisation arabe que la France doit ses arts, ses sciences, ses mathématiques, son architecture.
    FIN DU 4ÈME SIÈCLE : DU MOYEN-ÂGE À LA RÉVOLUTION


    • 4 votes
      Hieronymus Hieronymus 6 août 15:39

      @Étirév
      magnifique texte de propagande
      vous reprenez mot pour mot la vulgate officielle
      c’est vrai qu’on doit tout aux arabes smiley


    • vote
      Et Hop ! 6 août 18:42

      @Hieronymus

      Je suppose que c’est de l’ironie, sinon il serait complètement stupide.


    • 1 vote
      Hieronymus Hieronymus 6 août 21:58

      @Et Hop !
      de qui ou de quoi parlez vous ? soyez précis
      Etirév (qui est une femme) c’est du 1er degré, allez donc voir sur son blog ou cliquez sur le lien indiqué


    • 1 vote
      louis 7 août 11:53

      @Hieronymus
      Si c’est vrai ce qui n’est pas impossible , a cette époque ils n’étaient pas encore convertis a une religion qui les a ramenés des siècles en arrière .


    • vote
      ged252 8 août 13:47

      @Étirév
      Ce que tu dis est faux.
      .
      D’abord la culture grecque est passé chez les romains, parce qu’ils ont envahi la Grece entre 200 et 145 AV JC.
      Et ils ont adopté la culture grecque parce qu’ils ont reconnu qu’elle était supérieure à la leur.
      La culture Grecque est resté à Rome jusqu’à son effondrement vers 400 AP JC.

      Ensuite les invasion Barbares ont commencée avec Attila et les uns, et les européens n’ont eut plus eu d’autre souci que de survivre aux guerres perpétuelles, et pas le temps de s’occuper de culture.
      .
      Sitôt que les Européens ont redécouvert Aristote vers l’an 1000, certains disent que cette transmission est dûe aux moines du mont saint Michel ; Dès lors, Aristote a été lu, étudié et commenté dans toute l’Europe par les moines : les scolastiques. Ils ont aussitôt adopté cette culture parce qu’ils considéraient eux aussi qu’elle était supérieure à la culture qu’ils avaient à ce moment - là. Comme leur culture était "très chrétienne" ; Ils ont essayé de concilier Aristote et le christianisme, c’était ça la scolastique.
      .
      Ni les juifs ni les musulmans ne se sont jamais soucié d’Aristote dans le passé, les uns parce que Allah leur dit tout ce qu’ils ont à savoir, les autres parce qu’ils recherchent des méthodes magiques pour arriver au même résultat.
      .
      Les Grecs du IV siècles avant JC étaient quasi des pré-chrétiens, Platon/Socrate disait que "nul homme n’est méchant volontairement mais seulement par ignorance".
      Les Grecs se réglaient d’après la "Vertu" qui est un juste milieu entre un vice qui est un excès et un vice qui est un défaut ( un manque) ;
      La vertu était le garde-fou qui leur évitait les dérives telles que celle qu’on constate aujourd’hui chez les français, leur indifférence à la politique menée, aux injustices subies, ou leur aveuglement face à ces injustice, leur manque de phronesis, prudence : capacité à choisir correctement entre un bien et un mal dans son propre intérêt, tout cela montre que les français ne sont plus dans la vertu, mais ce sont engagé dans la voie des vices, des manques.
      .
      Quand jesus dit : "il n’y a plus ni juifs ni Grecs ", il compare les juifs (en réalité des chrétiens), aux Grecs, qui étaient toujours, en l’an zéro, l’élite intellectuelle du monde connu.


    • vote
      ged252 8 août 13:59

      @ged252
      Les scolarques ne sont pas parvenus à concilier les vérités de raison et les vérités de foi.
      .


    • 2 votes
      Mahler 6 août 16:46

      "C’est à la civilisation arabe que la France doit ses arts, ses sciences, ses mathématiques, son architecture." Alors celle ci elle est bien bonne.


      • 1 vote
        Mahler 6 août 16:51

        Les mathématiques n’ont jamais été inventés par les arabes, déjà le zéro vient de la civilisation Babylonienne et les autres chiffres furent inventés par les marchands indiens.


        • 1 vote
           Saladin Saladin 7 août 01:07

          @Mahler C’est à al khawarizmi que nous devons les algorithmes, et pour l’algèbre, je sais plus, et puis y a eu tellement de savant musulmans après réception du Coran en 611...Et en 711 nous étions en Espagne. T’arrives à le croire, toi !?


        • vote
          Mahler 7 août 12:23

          @Saladin
          Et il a utilisé le travail des indiens et ça ensuite été importé en Europe, donc en faire une invention qui sort d’un chapeau est un peu déplacée. Ah oui et il était perse pas arabo-maghrébin . Parce que tous les arabes aujourd’hui qui aiment se dire "c’est nous qui avons inventer les maths et tout" viennent du Maghreb....


        • vote
           Saladin Saladin 7 août 13:45

          @Mahler Je m’en fou des arabes, moi je parle des musulmans, et le zéro vient de l’Inde et personne ne le nie, comme le papier est venu de Chine en passant par les musulmans.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès