• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > "Maléfique", "Joker", l’imaginaire social sent la conflagration ces (...)

"Maléfique", "Joker", l’imaginaire social sent la conflagration ces temps-ci

"On est stupéfait de deviner partout les prémices d'une confrontation entre les puissances du mal et la révolte des peuples. L'imaginaire commence à s'emparer du sujet trop souvent pour que quelque chose de souterrain ne soit pas à l'œuvre en ce moment" (Christian Combaz).

Tags : Société Cinéma




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • 2 votes
    zzz999 23 octobre 14:23

    Il n’y a que ceux qui auront une petite fibre spirituelle qui ouvriront les yeux, les autres continueront à dormir comme d’habitude.


    • vote
      Quasimodo 23 octobre 20:26

       La daube des " Clones " tient le haut du panier et les beaufs en raffolent


      • vote
        zzz999 24 octobre 09:13

        @Quasimodo

        traduction pour les nuls ?



        • 1 vote
          joelim joelim 23 octobre 23:13

          Pulsion génocidaire des bobos progressistes contre l’homme blanc colonisateur, dont l’essence est sous couvert d’humanisme de verbe une perversion du colonialisme (les "socialistes" sont par essence colonialistes, on ne se refait pas)..

          Du colonialisme-zombie, donc.

          Associé comme par hasard à la pire corruption de l’atlantisme soutenu par les pontes europhiles et les "démocrates" US.

          A écouter France Inter beaucoup penseront que Trump est une ordure de vouloir contraindre l’Ukraine à enquêter sur un scandale que les lecteurs d’AV connaissent depuis longtemps. Bon c’est sûr que ça serait plus concret si le père Biden se vantait en public d’avoir tordu le bras de la justice ukrainienne pour protéger son corrompu de fils (humour, il l’a fait).

          Sinon cette évolution de Disney est factuellement pathologique. Merci pour la vidéo.


          • 1 vote
            joelim joelim 23 octobre 23:26

            L’orateur évoque un "crime contre l’esprit". Je dirais même crime contre l’avenir.

            Faire un film pour les enfants dont le slogan est "découvrez le pouvoir du mal" peut paraitre incohérent.

            Mais il y a une cohérence si on se rappelle le soutien moral et financier (et hospitalier) des rebelles de Daech par les atlantistes.

            D’ailleurs, autre corrélation : parmi ces rebelles "modérés" certains mangeaient de la chair humaine. Et bien pour certains bobos c’est aussi un must, il y a même un resto pour ça sur la côte Ouest (je pense qu’ils glanent leur "produit" dans les hôpitaux). Sans parler de la grande mode des séquences d’anthropophagie dans les séries (The 100, Izombie, etc.).

            Il faudrait faire un pastiche de Bambi à la sauce moderniste, j’offre l’idée à qui veut. smiley


            • 1 vote
              zzz999 24 octobre 09:15

              Il est clair que normalement à destination d’enfant de moins de 13 ans, la phrase du film "maléfice" pose vraiment problème



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès