• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Plongée au coeur des Étoiles — Voyage au centre du Soleil

Plongée au coeur des Étoiles — Voyage au centre du Soleil

Les étoiles naissent (s'allument) dans de gigantesques nuages de gaz (pouponnières d'étoiles) comme par exemple la Nébuleuse d'Orion.

Le coeur d'une étoile bat au rythme des réactions thermonucléaires (fusion).

Une étoile obéit à un équilibre : l'énergie dégagée par la fusion permet de contre-balancer l'effondrement gravitationnel.

La durée de vie des étoiles varie de quelques millions d'années (Géantes) à plusieurs centaines de milliards d'années (Naines rouges).

5000 milliards de neutrinos traversent notre corps chaque seconde, en provenance directe du soleil.

 

Quelques chiffres sur le Soleil : 

 Diamètre moyen -> 1 392 684 km
 Masse -> 1,9891 × 1030 kg
 Masse volumique en plein coeur -> 160 000 kg/m3
 Température au centre -> 15,7 millions de °C
 Température à la surface -> 5500 °C
 Luminosité -> près de 400 millions de milliards de GW

 

Plongée Au Coeur Des Étoiles — Science étonnante #55

Vidéo ajoutée le 20 juillet 2018 sur la chaîne ScienceEtonnante - durée 15:54

Qu'est-ce vraiment qu'une étoile, et que sait-on de ce qui se déroule à l'intérieur ? Qui de Timon et Pumbaa était le plus fort en astrophysique ?

Le billet de blog qui accompagne la vidéo : https://sciencetonnante.wordpress.com...

« Voyage au centre du Soleil » & « La mort du Soleil » : voir ces deux vidéos dans la suite de l'article 

Facebook : http://www.facebook.com/sciencetonnante

Twitter : http://www.twitter.com/dlouapre

Abonnez-vous : https://www.youtube.com/scienceetonnante

Me soutenir sur Tipeee : http://www.tipeee.com/science-etonnante

Mon livre : http://www.science-etonnante.com/redi...

Ecrit & réalisé par David Louapre

 

(ERRATUM sur les distances dans les graphiques : le rayon du soleil est environ 700 000 km, et pas 700 millions !)

Comme toujours pour des approfondissements et détails, il y a le billet de blog qui accompagne la vidéo : https://sciencetonnante.wordpress.com/2018/07/20/plongee-au-coeur-des-etoiles/

J'y parle notamment de l'effondrement et de la fragmentation des nuages de gaz, des autres voies qui existent pour fusionner de l'hydrogène en helium, du transport de chaleur dans les étoiles et de quelques subtilités du diagramme HR !

Pour ceux qui voudraient creuser encore plus, quelques sources que j'ai utilisées (outre mes vieux cours d'astrophysique !) :

* Les cours de Gary Glatzmaier à UCSC https://websites.pmc.ucsc.edu/ glatz/astr_112/

* Ceux de Goerge Djorgovski à Caltech http://www.astro.caltech.edu/ george/ay20/

 

Voyage au centre du Soleil - #04 Science

Vidéo ajoutée le 13 mai 2018 sur la chaîne J'm'énerve pas, j'explique - durée 18:58

Au fait, ça se passe comment au centre du Soleil ? Plongée gratuite dans un bain bien chaud de particules ! @jmpjexplique

L'article de Débriefing sur facebook https://bit.ly/2HjRKEy

00:42 Rappels (?) sur les étoiles et l'univers

01:44 Destination : le Soleil

02:10 Le noyau

04:13 L'origine des étoiles

06:11 Un peu d'Histoire / L'équilibre hydrostatique

08:35 L'impossible Fusion

11:37 LA SOLUTION ? (Effet tunnel)

13:43 Le doute

14:54 LA SOLUTION ! (Radioactivité bêta+)

15:57 La chaîne proton-proton

17:07 LE BILAN

18:27

Merci !

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

L'actualité sur Facebook ! http://www.facebook.com/jmpjexplique

Suivez-moi sur Twitter ! http://twitter.com/jmpjexplique

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

SOURCES

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Physics of the sun : A First Course https://books.google.fr/books/about/P...

Ciel & espace - Hors-série n°30 - Étoiles (Elles racontent l'univers) https://boutique.cieletespace.fr/lise...

Plein de sites, plein de vidéos...j'espère ne pas trop avoir massacré l'effet tunnel sur l'autel de la simplification ! https://www.youtube.com/watch?v=-Ifmg...

Ce mec est terrible (cours du M.I.T.) : https://www.youtube.com/watch?v=lHhw_...

L'anecdote du composte : http://www.abc.net.au/science/article...

Le principe d'exclusion de Pauli (pas celui de Rocky) https://fr.wikipedia.org/wiki/Princip...

 

La Mort du Soleil - #LeSOW 1

Vidéo ajoutée le 21 mai 2015 sur la chaîne Le Sense Of Wonder - durée 7:03

La fin du Monde est-elle imminente ?... Non. Pas vraiment. Mais une chose est sûre, elle est inévitable. Voici son histoire...

Écriture et réalisation : Sébastien Carassou (@FlashCordon) Montage : Etienne Ledolley (@ELedolley)

Références : Death from the skies, de Phil Plait : http://www.amazon.com/Death-Skies-Sci...

Musiques :

Sirius Beat -The Cosmos

Chris Zabriskie - Is That You Or Are You You ?

R.E.M. - It's The End Of The World

Le Sense Of Wonder Blog : http://lesenseofwonder.blogspot.fr/ Facebook : https://www.facebook.com/lesenseofwonder Twitter : https://twitter.com/FlashCordon

 

 

Pour aller un peu plus près des étoiles :

 

« Le Soleil est une étoile naine jaune qui se compose de 74 % d’hydrogène, de 24 % d’hélium et d’une fraction d’éléments plus lourds. Le Soleil est de type spectralG2–V. « G2 » signifie qu’il est plus chaud (5 770 kelvins en surface environ) et plus brillant que la moyenne, avec une couleur jaune tirant sur le blanc. Son spectre renferme des bandes de métaux ionisés et neutres, ainsi que de faibles bandes d’hydrogène. Le suffixe « V » (ou « classe de luminosité ») indique qu’il évolue actuellement, comme la majorité des étoiles, sur la séquence principale du diagramme de Hertzsprung-Russell : il tire son énergie de réactions de fusion nucléaire qui transforment, dans son noyau, l’hydrogène en hélium, et se trouve dans un état d’équilibre hydrostatique, ne subissant ni contraction, ni dilatation continuelles.

Il existe dans la Voie lactée plus de 100 millions d’étoiles de type spectral identique, ce qui fait du Soleil une étoile assez ordinaire, bien qu’il soit en fait plus brillant que 85 % des étoiles de la Galaxie, qui sont en majorité des naines rouges16.

Le Soleil gravite autour du centre de la Voie lactée dont il est distant d’environ 25 000 à 28 000 années-lumière. Sa période de révolution galactique est d’environ 220 millions d’années, et sa vitesse de 217 km s−1, équivalente à une année-lumière tous les 1 400 ans (environ), et une unité astronomique tous les 8 jours17. ... »

(Wikipédia : Soleil)

 

Par Solar_Life_Cycle.svg : Oliverbeatsonderivative work : Pethrus (talk) — Solar_Life_Cycle.svg, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=9776052

 

Univers : comparaison de taille en 3D

Vidéo ajoutée le 10 novembre 2017 sur la chaîne Harry Evett - durée 5:07

Comparaison de la taille des lunes, des planètes, des étoiles, et au-delà, des trous noirs et même des galaxies...

 

10 CHOSES à SAVOIR sur les SUPERNOVAS

Vidéo ajoutée le 9 mars 2018 sur la chaîne Top Factory - durée 12:18

Les supernovas sont des phénomènes spectaculaires par leur luminosité et leur énergie libérée. Mais en plus de ça, elles sont à la fois destructrices et créatrices. Voyons ça plus en détail dans cette vidéo. Bon visionnage !

♦ Les sources :

- https://www.astronomes.com/la-fin-des...

- https://fr.wikipedia.org/wiki/Hypernova

- https://fr.wikipedia.org/wiki/Superno...

- http://supernovae.in2p3.fr/ baumont/o...

- https://fr.wikipedia.org/wiki/Superno...

- https://astronomia.fr/seminaires/anne...

- https://fr.sputniknews.com/russie/201...

- http://www.objet-celeste.wikibis.com/...

- https://www.notre-planete.info/terre/...

 

 

10 CHOSES à SAVOIR sur les ETOILES à NEUTRONS

Vidéo ajoutée le 21 mai 2017 sur la chaîne Top Factory - durée 12:10

Les étoiles à neutrons font partie des objets les plus denses de l'univers. D'une taille très modeste, elles font pourtant des ravages sur les malheureux objets spatiaux qui ont le malheur de croiser leurs routes. Et si la Terre venait un jour à se trouver dans son champ gravitationnel ? Bon visionnage !

♦ Les sources :

- http://www.space.com/22180-neutron-st...

- http://www.nationalgeographic.com/sci...

- https://en.wikipedia.org/wiki/Neutron...

- https://www.astro.umd.edu/ miller/nst...

- https://fr.wikipedia.org/wiki/Magn%C3...

- https://fr.wikipedia.org/wiki/Pulsar

- https://futurism.com/whats-the-differ...

 

 

 

BONUS

 

Song of The Stars - Dead Can Dance - extrait de Pina 

(« L'éblouissant hommage de Wim Wenders à la chorégraphe Pina Bausch, décédée brutalement en 2009 : un film dansé, aérien, au plus près des corps en mouvement, porté par le légendaire ensemble du Tanztheater Wuppertal. »)

Vidéo ajoutée le 12 novembre 2012 sur la chaîne fidomaxiss - durée 10:15

"Song of The Stars" : 2ème chanson de Spiritchaser, 7ème album de Dead Can Dance, sorti le 17 juin 1996.

 

Paroles (extrait) :

We are the stars which sing / Nous sommes les étoiles qui chantent
We sing with our light / Nous chantons avec notre lumière
We are the birds of fire / Nous sommes les oiseaux de feu
We fly over the sky / Nous volons au-dessus du ciel

Our light is a voice / Notre lumière est une voix
We make a road for the spirit to pass over / Nous faisons une route pour que l'esprit passe
For the spirit to pass over / Pour que l'esprit passe

 

Man Of No Ego - Web Of Life (432hz album)

Vidéo ajoutée le 2 février 2015 sur la chaîne Man Of No Ego - durée 46:15

https://manofnoego.bandcamp.com/releases

https://soundcloud.com/manofnoego

 

00:00 Galactic Girl

06:55 Nebra

11:56 Kali Yuga

16:21 Vega

20:34 K-Pax

26:07 Intersperse

32:50 Slowing Down

37:52 Web Of Life

 

 

 PS :

La plus longue éclipse de Lune du siècle aura lieu le 27 juillet 2018

« Dans la nuit du 27 juillet 2018, la Lune sera éclipsée par l'ombre de la Terre pendant de très nombreuses minutes. Ce sera la plus longue éclipse du siècle et elle sera partiellement observable en France. ... » (lire la suite sur sciencesetavenir.fr)

 

 

Tags : Astronomie Culture Etonnant Science et techno Espace




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • vote
    Étirév 25 juillet 14:25

    L’auteur demande : « Qu’est-ce vraiment qu’une étoile, et que sait-on de ce qui se déroule à l’intérieur ? »

    Par conséquent, voyons comment évoluent les astres pour comprendre comment naissent les soleils.

    La vie d’un corps céleste peut se diviser en trois âges.

    Pendant le premier il forme lentement son noyau inorganique aux dépens de la matière cosmique.

    Pendant le second ce noyau primitif se recouvre de couches nouvelles qui s’organisent : nous y voyons régner l’eau et la vie.

    Le troisième âge d’un astre est l’état d’incandescence.

    L’apparition de la matière organisée à la surface d’un monde est le prélude de l’incandescence, le premier mot de l’ignition.

    La matière organisée est le « combustible » qui s’enflammera un jour et brûlera aux dépens de l’oxygène qui enveloppe la planète.

    Tant que cet incendie n’a pas commencé, le corps céleste est un astre obscur. Le jour où il commence à brûler, il devient un soleil.

    C’est au moyen de la matière organisée enfouie dans les couches terrestres que nous alimentons nos foyers de combustion. Mais si ces immenses dépôts venaient un jour à s’enflammer spontanément, sans notre concours, l’incendie se propageant tout autour du globe, nous n’aurions aucun moyen de l’arrêter. Et, de ce moment, la terre passerait à l’état de soleil. Elle rayonnerait dans l’espace, en repoussant, au loin, tout ce qui se trouverait sur le chemin de ses radiations.

    Alors, les matériaux dont sont faits les corps vivants, remis en liberté dans la décomposition, s’en iraient, sous la forme atomique, c’est-à-dire radiante, porter la vie à d’autres astres plus jeunes que le nôtre. La terre féconderait la lune et, peut-être, d’autres corps célestes en voie de formation, tels que les astéroïdes.

    Il ne faut pas considérer cette fin d’un astre obscur comme l’anéantissement du monde organisé, mais plutôt, comme la renaissance d’une vie nouvelle, car, les astres ne meurent que pour revivre. Il ne faut donc pas se laisser surprendre par ce sentiment de tristesse et d’épouvante qui accompagne toujours l’idée du néant. Il faut, au contraire, voir dans cette fin, la cause de la fécondation d’une infinité d’autres mondes, dispersés dans l’espace, et vivifiés par les radiations bienfaisantes des éléments qui sont mis en liberté à la surface des astres qui s’enflamment.

    Quand et comment arrivera, pour la terre, ce passage de l’état obscur à l’état incandescent, ce cataclysme qui sera la fin de notre petit monde ? Nous ne pouvons le dire, mais chaque fois que nous entendons parler de l’incendie spontané des forêts par exemple, nous pensons que ce sont là des avant-coureurs de ce grand événement, et nous pensons aussi que l’imprudence des hommes peut aider la Nature à amener ce sinistre.

    On s’est habitué à considérer l’évolution des astres comme s’accomplissant en sens inverse, c’est-à-dire allant de l’incandescence au refroidissement, alors qu’elle va, au contraire, de l’obscurité à l’incandescence.

    Les savants qui ont eu l’idée de mettre l’état incandescent avant l’état obscur n’ont pas pensé que pour que l’incendie commence, il faut des combustibles et que tous les combustibles que nous connaissons, excepté le soufre, sont des substances organiques.

    Que faut-il pour qu’un astre obscur passe à l’état incandescent ? Que faut-il pour que notre terre devienne un soleil ? Une seule chose : un élément comburant qui enflamme la masse de matière combustible qui compose la plus grande partie des couches supérieures du globe. Or, cet élément comburant, nous l’avons autour de nous : c’est l’oxygène. Pour peu qu’il change d’état, de tension, de quantité, l’incandescence peut commencer.

    Ainsi, par exemple, dans l’oxygène raréfié, le phosphore devient subitement inflammable, et le phosphore abonde dans les corps organisés.

    Aussitôt qu’un de ces évènements astronomiques s’accomplit, aussitôt qu’une planète devient un soleil, ce changement d’état détermine différents phénomènes physiques, chimiques et mécaniques :

    1°) L’astre change de place dans l’espace

    2°) L’astre prend un rôle actif

    3°) Il commence son évolution décroissante.

    « Amour fait mouvoir le soleil et les autres astres  » 


    • vote
      La mouche du coche 25 juillet 21:04

      Avec ces histoires d’étoiles, d’astres, de neutrinos, etc. notre civilisation athée se réinvente une mythologie tout aussi improuvée que les autres. Ils y croient, c’est l’essentiel. 

      Notons pourtant que cette mythologie athée a comme énorme défaut d’avoir chassé l’homme de l’univers ( alors que dans toutes les autres mythologies, il y était en position centrale) C’est pourquoi la mythologie athée est une mythologie triste, sans ame, pauvre et destructrice de l’humain. Espérons sans impatience sa disparition pour que nous retrouvions notre dignité. smiley


    • vote
      Stupeur Stupeur 27 juillet 15:52

      @La mouche du coche
      J’te les ferais tous griller sur un bûcher ces athées avec leur mythologie triste, sans ame, pauvre et destructrice de l’humain ! smiley smiley smiley


    • vote
      Stupeur Stupeur 25 juillet 14:29

      Faisons-lui confiance pour les 5000 milliards de neutrinos traversant notre corps chaque seconde... Je n’ai pas le temps de vérifier ça smiley



        • vote
          Stupeur Stupeur 25 juillet 16:40

          Sur la chaîne La Minute Science :

           
          -> À LA DÉCOUVERTE DU SOLEIL

           
          « Pilier central du système solaire, le Soleil est un astre majestueux composé à 75% d’hydrogène et 25% d’hélium. Son diamètre est plus de 100 fois supérieur à celui de la Terre et sa masse 745 fois plus importante que celle de toutes les planètes qui l’entourent réunies... »
           

          -> LES ÉTOILES PRIMORDIALES (POPULATION III)
           


          • vote
            Stupeur Stupeur 25 juillet 20:11

            Un peu de poésie... smiley

             

            Jules Supervielle
            La Mort des étoiles
             
            Elle passa comme un parfum de fleur d’automne.
            J’espérais la revoir et ne la voyais plus ;
            Mon cœur était lassé de ne trouver personne,
            Mes yeux étaient lassés d’avoir été déçus.
             
            Un soir, comme j’errais, pensif et rêvant d’elle,
            Que je voyais au loin les plaines s’endormir,
            Et les horizons roux devant la nuit grandir,
            Et, comme le soleil, l’oiseau fermer son aile,
            Dans l’ombre, j’effeuillais mes amours, lentement,
            Et lorsque j’eus fini, je regardais derrière
            Ce qu’il était resté de cet effeuillement
            Des étoiles d’argent s’élevaient de la terre...
             
            Mais, soudain, je la vois, d’un pas calme et serein,
            S’avancer lentement, délicieusement lasse,
            Je la vois... elle vient... de mon bras je l’enlace,
            Elle ferme les yeux comme pour voir plus loin.
             
            « Oh ! laisse-moi les voir, tes yeux bleus, dans la nuit.
            On dit qu’il est des cieux où l’on ne saurait dire
            Si l’azur qui commence est l’azur qui finit,
            Mais je n’ai jamais vu, quand je les vois sourire,
            Ni rien de plus profond, ni rien de plus lointain
            Que l’azur de tes yeux, ni rien de plus intense,
            Et lorsqu’on croit qu’il va finir, il recommence !...
            Les larmes de tes yeux s’en viennent de bien loin.
            Oh ! laisse.... Je voudrais les boire une par une,
            Tes larmes, doucement, sous ces rayons de lune...
            Viens... Viens... Ne veux-tu pas, dans le bois frissonnant
            Où se perd la chanson que murmure le vent,
            Nous promener tous deux auprès de l’étang pâle
            Que reflète, songeur, le triste peuplier ?...
            Par cette nuit si bleue, où toute fleur exhale
            Son parfum le plus doux qu’elle sait le dernier,
            Ne sens-tu pas neiger, en ton cœur, des étoiles ?...
            La nuit n’a pas voulu vêtir ses sombres voiles,
            Elle a voulu, ce soir, se vêtir de rayons...
            C’est une nuit d’amour... Partons. La lune claire
            Doit rêver des baisers qu’elle a vus sur la terre,
            Viens... le rossignol chante en la forêt... Partons... »
             
            Et la lune d’argent vit derrière une branche
            Un couple d’amoureux qui passait lentement,
            Et, frissonnant un peu du haut du firmament,
            Elle continua sa route, calme et blanche...
             
            Le lendemain matin, lors des premiers rayons,
            Les amants enlacés dormaient dans un grand rêve,
            Et le soleil radieux qui, dans les ors se lève,
            Vit leur enlacement et caressa leurs fronts...
            ...................................................................
             
            Ses blonds rayonnements me trouvèrent heureux...
            Mais je me rappelais mon rêve de la veille,
            Ce rêve tant aimé, je voulais qu’il s’éveille !...
            Les rêves qu’on atteint ne sont jamais si bleus...
             
            Lorsque l’aurore naît des ombres de la nuit
            On voit trembler la douce étoile qui s’enfuit ;
            Aux rayons du soleil son éclat est plus pâle,
            Elle s’efface et meurt comme un parfum s’exhale.
             
            Mon rêve avait été comme l’étoile aux cieux,
            J’avais cru qu’il serait au soleil plus radieux,
            Mais il avait besoin, pour être, de ses voiles...
            Les rayons du soleil font mourir les étoiles...
             
            La Nouvelle Revue, année 23, tome 16, 1902



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès