• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > People > Testament de Johnny Hallyday : l’analyse de Michel Onfray

Testament de Johnny Hallyday : l’analyse de Michel Onfray

Le philosophe normand démonte Laeticia Hallyday et décrypte toute cette histoire d'héritage qui passionne la presse depuis plusieurs semaines. Michel Onfray évoque aussi son propre héritage.

Tags : People Michel Onfray




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • vote
    JL 3 mars 10:22

    Merci Sophie Li
     pour cette vidéo dont les 5 premières minutes devraient intéresser tous ceux qui sont sensibilisés par les remous autour de l’héritage de Johnny ou par celui qu’était Johnny Hallyday.
     
     Dans la seconde partie, Onfray parle surtout de lui-même, et on a le sentiment qu’il fait son testament.
     
     Dans la troisième partie, il se livre à des considérations générales respectables sur le principe de l’héritage en général, notamment sur le fait que le Fisc se rend la part du lion. Quand il dit qu’il trouverait ça juste si cet argent servait à améliorer le sort des pauvres, on a envie de lui suggérer de le faire d’ores et déjà lui-même de son vivant.
     
     


    • 5 votes
      medialter medialter 3 mars 12:42

      @JL

       "Dans la seconde partie, Onfray parle surtout de lui-même, et on a le sentiment qu’il fait son testament."
       *

      Onfray, qui s’est toujours réclamé de la rebelle attitude, a toujours été un serviteur zélé du système. Le gauchisme libertaire, dont il se prétend l’incarnation, n’est qu’un soixanteshuitardisme amélioré, reflet d’une dépravation civilisationnelle qui convient parfaitement au champ politique, dans l’éloignement qu’il entretient vis-à-vis du sacré, et dans la cacophonie qui lui sert de nuage d’encre de seiche. Onfray est une sorte de nietzschéen avorté. Il s’est toujours cantonné dans le profane, là où ses prédécesseurs, touchaient au sacré : Nietzcshe dans la mystique du surhomme, Cioran dans le démiurge, Caraco dans la gnose, Jünger dans la mythologie de l’anarque, et Heidegger dans Eckhart. Dommage, l’étoile n’est jamais née, la montagne a accouché d’une larve politique qui s’est misérablement engluée dans les potins de son temps, pas le moindre enseignement atemporel. Ainsi se finira le testament d’Onfray, réduit à commenter Johnny Halliday, un testament dont la chasse d’eau fera oublier la vacuité


    • vote
      Le Celte le celte 3 mars 13:30

      @medialter

      Ouai bof, n’êtes pas allé loin dans la lecture de son analyse sur le sujet de l’héritage qui, je vous l’accorde, n’est qu’un sujet banal de société, mais toutes les oeuvre ne sont pas majeure. J’ai trouvé cette phrase de Giorgio Agamben qui résume assez bien la démarche globale d’Onfray... (comme des poissons).

      « profaner, c’est restituer à l’usage commun ce qui a été séparé dans la sphère du sacré  » 


    • 1 vote
      Buk100 3 mars 15:01

      @le celte

      La question de l héritage en général est un sujet central, pas un banal sujet de société. L’héritage est  le vecteur majeur de la reproduction des élites et des inégalités. 


    • vote
      Le Celte le celte 3 mars 16:21

      @Buk100
      Oui c’est vrai, je me suis mal exprimé, c’était pour faire le lien avec le "profane" de medialter, une première vision de la définition mercantile de l’héritage. Autant pour moi.


    • vote
      Le Celte le celte 3 mars 19:09

      @le celte
      Pardon, "...mais toutes les œuvres ne sont pas majeures".


    • 3 votes
      maQiavel maQiavel 3 mars 10:50

      Je me demande si ce qui se passe dans l’affaire de l’héritage de Johnny n’illustre pas la thèse de Todd sur les systèmes familiaux ?

      L’opinion française serait choquée par le fait qu’il ait déshérité ses ainés, est ce que cela n’est pas lié à la structure familiale française, libérale mais égalitaire ? Je ne suis pas certain que cela choquerait autant outre atlantique et cela s’expliquerait par leur structure familiale libérale mais inégalitaire.

      D’ailleurs, cette histoire m’a fait constater que la loi sur l’héritage entre les deux pays n’est pas la même, les américains ayant la possibilité de déshériter leurs enfants, la loi étant aussi une émanation de la culture , celà va aussi dans le sens de sa thèse …


      • 3 votes
        Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 3 mars 15:46

        @maQiavel
        Au states on peut déshériter ses enfants ou héritiers naturels en donnant tout à son chien, son chat, son poisson rouge, sa puce savante, aux states on peut même épouser un arbre, pour le reste, depuis que Jauni est raide, on dirait qu’il ne se passe plus rien dans le monde à part savoir si latiatia est une ordure ou non...

        .

        Bref, voir des smicards qui pleurent sur le sort de millionnaires par naissance heureuse me laisse pantois...


      • vote
        maQiavel maQiavel 3 mars 16:45

        @Gaston Lagaffe

        Au states on peut déshériter ses enfants ou héritiers naturels en donnant tout à son chien, son chat, son poisson rouge, sa puce savante

         

        Ouais, c’est cet aspect là qui m’intéresse, le reste je m’en fiche.




      • 1 vote
        bob14 bob14 3 mars 11:05

        Un expert ES-Pognon ?


        • 5 votes
          Hieronymus Hieronymus 3 mars 12:27

          Onfray se prend au jeu de la pipolisation et se met à donner son avis sur tout et sur rien, ça en devient grotesque, qq-fois on ferait mieux de se taire ..

          surtout qu’il parle de ce qu’il ne connaît pas, il n’a pas eu d’enfant et à l’évidence très peu de maîtresses sinon il ne dirait pas (4:07) "quand on aime un homme, on doit pouvoir aimer les femmes de son passé" pfff .. mec là tu connais vraiment rien aux gonzesses, occupe toi de philosophie, les classiques etc .. mais la rubrique des conseils conjugaux de Elle ou Marie Claire, surtout t’en mêle pas !

          Règle n°1 avec une nana : ne jamais parler de ses ex-, même pas pour plaisanter un peu, une meuf c’est zéro humour en ce qui concerne la simple évocation des précédentes partenaires, alors quant à espérer qu’elle puisse peu ou prou aimer une de tes ex-, non mais là mec t’y connais vraiment que dalle, déjà simplement arriver à ce qu’elle puisse en tolérer une, c’est super craignos ..

          il a un côté comique parfois ce On ferait, sans qu’il le veuille smiley


          • vote
            Joe Chip Joe Chip 3 mars 13:19

            Ils avaient plus de 30 ans de différence. La nature étant ce qu’elle est, on ne peut pas reprocher à une femme belle et encore jeune d’avoir au moins inconsciemment l’impression d’avoir sacrifié une partie d’elle-même ou de sa jeunesse à un homme qui avait l’âge de son père et qui aurait pu théoriquement être son grand-père. Et donc d’avoir mérité. 

            Le droit donne peut-être la possibilité (surtout aux riches, hein) de déroger par rapport à la nature, mais il n’efface pas la nature. Il y a toujours un moment où la nature reprend son droit et vient réclamer son impôt. 

            Je pense que Johnny, consciemment ou non, a également dû vouloir la compenser pour ces années passées à s’occuper de lui (au sens propre comme figuré). Il sera donc très difficile pour les avocats de la famille de démontrer qu’il y a eu un éventuel abus de faiblesse, même s’il y avait une part de contrainte (assumée) ou de souffrance liée à la marginalisation de ses enfants biologiques par le clan Boudou. J’ai lu un article qui comparait d’ailleurs l’emprise de la famille de Laetitia à une prise de contrôle interne d’une grosse PME par un groupe de gestionnaires, l’analogie me semble assez pertinente.  

            Aux USA où ce type d’union entre vieux hommes riches et jeunes femmes belles est, sinon courante, beaucoup mieux accepté d’un point de vue culturel, il y a eu des procès liés à des cas encore plus extrêmes (on est aux Etats-Unis....) comme l’histoire du mariage entre la playmate âgée d’une vingtaine d’années et d’un milliardaire quasiment nonagénaire (plus de 60 ans d’écart).  

            D’ailleurs, pour moi, c’est le véritable enjeu derrière l’histoire familiale (assez peu originale si ce n’est par l’amplification des déchirements que l’on retrouve dans de nombreuses familles autour des questions d’héritage), voir si c’est la justice française qui finira par trancher ou si, comme on peut s’y attendre, les tribunaux californiens chercheront à faire prévaloir l’extraterritorialité du droit américain. 

            • 2 votes
              Hieronymus Hieronymus 3 mars 15:58

              @Joe Chip
              effectivement, actuellt ds les merdias, c’est haro sur Laetitia, la vilaine croqueuse de diamants, c’est totalement mésestimer l’immense mérite de cette femme d’avoir couché pdt plus de 10 ans avec un vieil alcoolique immature et capricieux

              pour moi elle a bien mérité de toucher le magot du vieux et c’est pas des moralistes comme On ferait (qui ne connaît rien aux rapports familiaux) qui ont le droit d’objecter qq chose

              Onfray, commence donc par te taper des gonzesses et faire des mômes (quoiqu’il soit déjà un peu tard) et on en reparlera, en attendant, boucle la


            • vote
              Joe Chip Joe Chip 3 mars 16:47

              @Hieronymus

              Je n’étais pas dans l’intimité des Halliday. Il est tout à fait possible que Laetitia ait éprouvé un attachement sincère à son mari et se soit dévoué à lui sans arrière-pensées (je n’y crois pas trop mais c’est possible, les femmes peuvent s’autopersuader de vivre le grand amour avec n’importe qui). Je ne dis pas non plus qu’elle a "mérité de toucher le magot" mais qu’on ne peut pas lui reprocher de penser l’avoir mérité (consciemment ou non). 

              On ne peut pas lui reprocher non plus d’avoir essayé d’hâter les choses, elle n’y avait aucun intérêt et a sans doute contribué à maintenir Johnny en relative bonne santé, en tout cas pour lui permettre de continuer à faire de la scène et passer à la télé.

              Bref, il y avait sans doute des aspects "terre à terre" et matérialistes, mais Johnny les avait de toute façon accepté en épousant une femme de 30 ans sa cadette. Donc de mon point de vue leur relation était basé sur une forme de contrat implicite que Laetitia essaie de faire valoir après son décès.

              Une femme qui serre les boulons en vieillissant, qui éloigne certains amis ou la famille proche, qui délimite son territoire, ça n’a rien de surprenant. 

              Mais oui Onfray est parfois pénible avec son côté bienpensant et donneur de leçon. 


            • 1 vote
              Belenos Belenos 3 mars 23:04

              @Joe Chip
              "Mais oui Onfray est parfois pénible avec son côté bienpensant et donneur de leçon."

              Certes ! C’est l’aspect le plus ridicule chez lui ; et à l’écrit c’est encore pire. Son livre sur Sade bascule à plusieurs moment dans le comique involontaire à cause de cette tendance. 


            • 1 vote
              Le Celte le celte 3 mars 13:34
              Hors sujet :
              Point de vue de cette affaire, si ça se trouve, Laetitia le faisait chanter depuis le début ! 

              • 1 vote
                Joe Chip Joe Chip 3 mars 15:21
                "L’Etat prend beaucou, et alors ? Moi, je suis pour les impôts et pour le fait qu’on puisse avoir des héritages confiscatoires"

                Moi, je ne comprends pas comment on peut être favorable à une règle "totalement confiscatoire" qui va à l’encontre même du sens commun (sans même parler du côté totalitaire car un Etat qui aurait la responsabilité de répartir équitablement les héritages familiaux au sein de la société deviendrait par la force des choses un Etat tentaculaire). 

                Il y a là un côté nihiliste et pseudo-moralisateur ("pour les pauvres") que l’on retrouve souvent derrière l"’hédonisme libertaire" d’Onfray, et qui est sans doute lié à sa situation personnelle sur laquelle je me garderais bien de porter un jugement mais qui le conduit sans doute à défendre des idées qu’il ne défendrait pas s’il n’était pas un philosophe célibataire, au sens existentiel du terme (le mot "célibataire" est dérivé d’une racine latin signifiant "ciel", donc l’homme seul qui voue sa vie au ciel ou à la compréhension du cosmos).  
                 
                On hérite bien sur le plan biologique et culturel, pourquoi ce tabou sur l’argent ? Pourquoi serait-il anormal que le fils d’un boulanger et ce, indépendamment de son propre mérite, hérite de la maison familiale ou du fond de commerce ? Est-ce que la belle fille qui a hérité des gènes de se parents ne devrait pas céder sous le même prétexte une partie de son héritage génétique aux laiderons qui sont désavantagés de nature ? 

                A ce niveau de compréhension on voit bien que le refus absolu de l’héritage et des "inégalités" de tout ordre qui lui sont liées, légitimes et illégitimes, ne peut déboucher que sur les aberrations promises par la science et la technique, comme le clonage ou l’optimisation génétique. Car après tout, les eugénistes eux aussi proposent d’éradiquer la pauvreté... de naissance.

                La seule chose qui est raisonnable c’est de chercher à minimiser ou à relativiser ces inégalités sans céder à la tentation totalitaire de les éradiquer grâce à la biopolitique. Donc de laisser la puissance publique prélever une taxe sur les héritages, en visant un objectif optimal et non idéal. De cette manière, on n’oppose pas l’intérêt de la société au respect de la nature.   

                Par ailleurs il dénonce à juste titre le paradoxe de l’héritage en France, où des gens de gauche viennent présenter le fait d’hériter d’une maison ou de quelques milliers d’euro comme une forme de spoliation collective liée à un privilège social insupportable, mais qui ne trouvent absolument rien à redire aux innombrables rentes de situation attachées aux privilèges informels dont jouissent les rejetons de la classe dominante et de la bourgeoisie urbaine/culturelle. En gros, le fils de boulanger qui hérite du fond de commerce commercial est un privilégié, par contre le fils de producteur qui passe ses années de formation à faire les 400 coups avant d’être placé par papa dans une boîte de prod, lui, c’est normal.   

                On est tout à fait dans le paradigme macronien sur les gagnes-petits de la classe moyenne et les retraités à 1200 euro transformés en petits rentiers profiteurs et mesquins assis sur leur pécule au détriment du reste de la société.


                • 1 vote
                  Belenos Belenos 3 mars 23:12

                  @Joe Chip

                  "Est-ce que la belle fille qui a hérité des gènes de se parents ne devrait pas céder sous le même prétexte une partie de son héritage génétique aux laiderons qui sont désavantagés de nature ?"

                  Difficile à mettre en pratique techniquement mais on pourrait en revanche instituer une taxe compensatoire à vie sur la beauté initiale, pour compenser l’injustice naturelle. Je suis sûr que certains y ont déjà pensé ou même y travaillent actuellement. Ainsi, les personnes pauvres qui n’ont que la beauté comme héritage partiront dans la vie avec une grosse dette à régler toute leur vie. A moins d’accepter une opération de chirurgie plastique enlaidissante à leur frais avant 18 ans.  


                • 3 votes
                  Hijack ... Hijack ... 3 mars 17:37

                  J’ai écouté la première partie sur Johnny, pour la première fois, tout à fait d’accord avec l’analyse de Onfray ... qui ma foi, est de l’ordre du simple bon sens.


                  • 4 votes
                    Norman Bates Norman Bates 3 mars 20:20

                    Ce sujet m’affecte au plus haut point, je crois même déceler les signes avant-coureurs d’un traumatisme...

                    Priver d’héritage les nécessiteux Laura et David est cruel...j’imagine ces démunis frapper à la porte des restos du cœur...déchirant...
                    Le pire est ailleurs...c’est la pérennité de la dynastie Smet...dans la lignée du "nouveau Victor Hugo" alias Johnny, on sait que Laura et David ne tiennent pas la route...il reste, heureusement, les deux filles adoptives de Laetitia et Johnny, que les ennemis du rayonnement culturel français veulent brider, alors que "Boat" et "People" représentent incontestablement un espoir pour reprendre le flambeau prestigieux de cette famille à qui la France doit tant...et qui doit tant au Trésor public, dirait un esprit persifleur...
                    Bref, c’est assez édifiant sur le monde merveilleux du show-biz, où les "filles et fils de" cohabitent tant bien que mal avec les cooptés, les pièces rapportées qui font turbiner le tiroir-caisse sans porter ombrage à la parure de respectabilité que ces faux derches professionnels affichent sans honte pour duper les moutons...


                    • 3 votes
                      Heimskringla Heimskringla 4 mars 03:11

                      Bonsoir, je ne fais que passer pour montrer mes nouvelles dents. Bonne nuit à tous. 


                      • 2 votes
                        makhno makhno 4 mars 17:11

                        @Heimskringla

                        ....il y a quand même un rapport assez visible avec Johnny H... !


                      • vote
                        louis 4 mars 20:29

                        @makhno
                        c’est peut être le voisin de jean phi ..  smiley


                      • 1 vote
                        Heimskringla Heimskringla 5 mars 18:32

                        @louis

                        C’est ça, on vient de recomposer une chanson sous terre : 

                        "Oh Laura si tu savais, tout le mal que Laeticia m’a fait, Oh Laura si tu savais toute la thune que je lui ai filé. Et je cours toute la journée pour savoir sur quel compte je dois tout virer, dans le bruit de mes deux adoptées, je vois les zéros qui s’accumulent oh oh oh ohhhhhhh."


                      • vote
                        jeanpiètre jeanpiètre 4 mars 21:18

                        C est le testament en France où ça touche les sommes que il a planqué en Belgique Suisse Delaware caïman Singapour et au fond du jardin ?


                        • 2 votes
                          jeanpiètre jeanpiètre 4 mars 21:20

                          Onfray passe une audition pour onpc ?


                          • 2 votes
                            Djam Djam 5 mars 09:41

                            Curieux esprit que ce Onfray qui est surtout un lecteur obsessionnel avant que d’être un véritable philosophe. Quoi qu’on peut aussi s’interroger sur ce qu’est réellement un philosophe ? Terme qui étymologiquement signifie "amour de la sagesse"... Onfray aime-t-il vraiment la sagesse ? Pas si sûr, ou alors il croit seulement en la sienne, et la sagesse onfrayenne, c’est :

                            Une vie est exclusivement matérielle. Il affirme qu’il faut donc profiter de cette vie dans son seul aspect matériel. Mais la matérialité pour Onfray, ce n’est pas faire du fric à tout prix, c’est jouir de ses sens. Onfray est un hédoniste assumé, il vante la bonne bouffe, le labeur, la simplicité des esprits ordinaires, la jouissance des corps. Il est effectivement un bon 68tard version gars-simple-qui-aime-les femmes-et la bouffe.

                            Onfray a tenté, dans son livre "L’Erotisme solaire", de démontrer que la jouissance des corps peut épanouir. Ce n’est pas faux mais il est regrettable que ce lecteur laborieux n’est pas poussé son labeur jusqu’à étudier la véritable sexualité sacrée (le tantrisme). Il aurait compris que la jouissance n’est pas celle du corps mais celle que l’esprit trouve au-delà de la sexualité ordinaire.

                            Onfray était invité par tous les médias et a été beaucoup critiqué. Il a donc décidé de ne plus apparaître dans les médias officiels (à quelques exceptions près) et à fait créer sa proche chaîne en ligne... payante... on est hédoniste jusqu’au bout ! Ce qui démontre déjà que cet homme a besoin de la jouissance d’être vu et écouté. Une autre jouissance basique de notre époque. Se sentir exister par la mise en image de soi est l’une des tares de notre civilisation en phase terminale.

                            Onfray n’est pas plus un philosophe que ne l’est un BHL-Botule. Ces gens-là sont avant tout des aliénés de la médiacratie et si le 2sd dispose de tout l’appareil médiatique à la demande, le 1er a créé son propre miroir... payant. Ce que ces deux là ignorent c’est qu’ils se détestent réciproquement mais sont les deux faces d’une même pièce... et dieu sait si la "pièce" est mauvaise !


                            • vote
                              simplesanstete 5 mars 20:26

                              Dieu merci l’argent n’a rien à voir avec la richesse, faudrait savoir pour avoir des connaissances, dans les 2 sens, fin du moi totalement assurée. Quel grand connard cette gôchiasse visqueuse.


                              • vote
                                kader13 6 mars 21:30

                                demain je ferai publier l’analyse de ma boulangère sur l’heritage de johnny car elle l’a tres connu, une fois un des sosies de johnny lui a acheter une baguette de pain.


                                • vote
                                  kader13 6 mars 21:50

                                  sinon on demande à Jean Marie Le Pen ... il s’y connait en captation d’heritage...

                                  http://www.ina.fr/video/CAA7601137001/



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès