• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Voyages > EMI : Je reviens de l’au-delà

EMI : Je reviens de l’au-delà

Expérience de mort imminente, enquête sur une énigme

À Temps Présent, vous le savez, on a solidement les pieds sur terre, on se sent à l’aise dans la confrontation avec les faits et le réel, il n’était donc pas facile d’empoigner le reportage que nous vous proposons ici. Il est question de vie et de mort, de conscience et d’inconscience. Les récits que vous allez entendre vont vous troubler, comme ils nous ont troublés.

Ces récits ont été vécus par ceux qu’on appelle désormais des « expérienceurs ». Ils et elles sont des centaines de milliers à travers le monde, il est même très probable que certains fassent partie de votre entourage. Leur expérience, c’est celle de la mort imminente. Victimes d’arrêt cardiaque, ou des fonctions cérébrales, parfois après un long coma, ils sont rescapés, certains disent même ressuscités. Parfois déclarés cliniquement morts, comme Patricia que vous allez entendre dans ce reportage, ils sont revenus à la vie et ils racontent. Tous parlent de décorporation, de chaleur, d’amour et de lumière, de rencontre avec les défunts et de bien d’autres choses encore.

Ces récits extraordinaires sont aussi vieux que l’humanité. Mais si Myriam Gazut et Olga Baillif ont choisi de tourner ce reportage, c’est que désormais, les scientifiques prennent très au sérieux l’expérience de mort imminente. Les hypothèses qui pourraient l’expliquer n’ont livré aucun résultat concluant. Le mystère demeure.

Vous l’avez entendu, les personnes qui ont vécu ces expériences de mort imminente en reviennent le plus souvent profondément transformées. Certaines affirment avoir développé des qualités qu’on pourrait qualifier de paranormales : capacité à guérir son prochain, à communiquer avec les défunts ou encore intuition surdéveloppée. Si cet épisode vous a intéressé, sachez que nous vous en proposons un second, plus court, sur les étonnantes capacités de ces expérienceurs.

Un reportage de Olga Baillif et Myriam Gazut
Image : Hughes Firmann
Son : Santi Serra
Montage : Véronique Rotelli
Illustration sonore : Frédéric Demilliac
Mixage : Benoît Mayer

Tags : Santé Religions Philosophie Science et techno Témoignage Hôpital




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • vote
    Ankouman Ankouman 26 novembre 2021 15:56

    Elles datent vos vidéos

    Vous n’avez rien d’autre de plus récent en magasin ?


    • vote
      sls0 sls0 26 novembre 2021 17:51

      @Ankouman
      C’est un peu comme un dictionnaire, 8 mois c’est pas vieux. 8 ans c’est pas vieux non plus.
      80 ans ça commence à être un peu décalé.


    • 4 votes
      Le Glaude Le Glaude 26 novembre 2021 20:37

      @Ankouman
      .
      .
      Dans 500 ans ....... les EMI-NDE seront toujours d’actualité !
      .
      .


    • vote
      sls0 sls0 26 novembre 2021 17:53

      Le sujet ne m’intéresse pas trop mais 4-5% ça commence à être significatif.


      • 4 votes
        Duke77 Duke77 26 novembre 2021 18:20

        @sls0

        Oui c’est ce qu’on tente de te faire comprendre depuis que tu t’es inscrit. Les EMI c’est un sujet sérieux et documenté. Dommage que seule une valeur statistique éveille ton intérêt comme d’habitude. Les observations et expérimentations révèlent un phénomène réel. Ou alors c’est un complot de tous les témoins pour s’accorder sur certains points. La thèse du cerveau en souffrance ne tient pas car, comme pour les ovnis, une hallucination collective est improbable sachant que les cultures et croyances influencent la psyché.


      • 5 votes
        Le Glaude Le Glaude 26 novembre 2021 20:39

        @Duke77
        .
        .
        Son père était un pigeon et sa mère un mouton ....... inutile de perdre ton temps avec un charlatan pareil !
        .
        .


      • vote
        sls0 sls0 26 novembre 2021 21:04

        @Duke77
        Je ne dis pas que ça n’existe pas, je dis que je m’en fous. 4-5% c’est pas mal pour qu’on s’y intéresse mais je m’en fous, j’aime cette part de mystère qu’il y a dans la mort.
        C’est cette incertitude qui me permet de vivre pleinement. Il y a des gens qui sont tellement obnubilés par la mort qu’ils en oublient de vivre.


      • 4 votes
        Zero9 Zero9 26 novembre 2021 22:42

        @sls0 T’appelle encore vivre la merde qu’on nous a préparé ?


      • vote
        sls0 sls0 27 novembre 2021 15:18

        @Zero9
        Ta vie de merde, pas la mienne.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès