• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

borowic

borowic

Borowic habite Taiwan depuis 15 ans. Diplôme de l’ESCP et de SC.Po il fait carriere dans la banque d’affaires jusqu’à ce qu’il en démissionne poussé par l’appel du large et la course en solitaire.
Sa vocation de militant anti-libéral s’est construite sur l’observation et l’analyse des faits par étapes successives avec comme point d’orgue la crise financière de 2008.
Borowic apprecie Zemmour Soral Hillard Asselineau et soutient le Marine Le Pen parce qu’elle est de très loin la seule alternative au système qui possède quelque chance de parvenir un jour au faite du pouvoir.




Tableau de bord

  • Premier article le 04/12/2011
  • Modérateur depuis le 21/05/2012
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 16 411 305
1 mois 1 4 37
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : nombre de réactions













Derniers commentaires




  • 2 votes
    borowic borowic 5 décembre 2011 17:39

    Sachez d’abord que pas un Etat n’emprunte à taux zéro à la BC même pas la Corée du Nord.

    La FED et la Banque d’Angleterre refinancent depuis la crise de 2008 la dette de leurs Etats respectifs mais au taux du marché.

    Permettre à un Etat de se refinancer à taux zéro c’est lui accorder un crédit illimité que même le pouvoir royal sous l’ancien régime ne possédait pas.

    Surtout c’est s’imaginer qu’un Etat ne peut que faire bon usage de ses ressources ce qui est bien entendu faux.

    Se refinancer à taux zéro interdira toute intervention de l’Etat dans le secteur concurrentiel marchand pour cause de concurrence déloyale : il faudra privatiser la SNCF la RATP …etc.

    La moitié de la dette de l’Etat sert de support à une épargne populaire : caisses de retraite assurance-vie OPCVM…etc. Ou irait cette épargne si l’Etat n’offrait plus d’intérêt ? L’immobilier ? Les actions ?

    Enfin les implications inflationnistes sont indiscutables : soit au niveau des biens et services soit au niveau des actifs financiers conséquence de ce qui précède



  • 3 votes
    borowic borowic 5 décembre 2011 11:34

    @ffi

    Vous m interroger sur la sortie de la crise.
    C est une question qui merite du temps et de l espace. Ici et maintenant je ne peux que vous donnez les grandes lignes de ma reflexion

    1/ attention a ne pas confondre sortir de la crise et changer le systeme. sortir de la crise va exiger des mesures exceptionnelles qui ne peuvent pas servir de base a la refonte d un nouveau systeme

    2/ pour reprendre vos 4 leviers je suis categoriquement oppose au 3eme. j ai explique brievement pourquoi dans ma premiere video. je dirai meme que si j ai des doutes sur beaucoup de questions pas sur celle-la. Je suis categorique, emprunter a taux zero a la BC est une folie pure.

    Concernant le 1 levier vous faites une erreur. Nous sommes tous des creanciers de l Etat sans le savoir riches ou pauvres nous sommes indirectement des detenteurs de la dette de l etat par les caisses de retraite et les compagnies d assurances, sans compter les OPCVM les plus oridinaires. LEs riches ne placent pas leur epargne "sans risque" dans la dette de l etat mais dans l immobilier

    Il faut retablir le 4 levier meme si son incidence fiscale est faible pour des raisons d emploi industriel

    Je crois surtout qu il faut lutter serieusement contre la fraude fiscale et davantage taxer les plus values immobilieres

    Il faut agir sur la procedure budgetaire aussi. Je propose que la procedure budgetaire doit etre plus souple. A l’automne il faut etablir des budgets equilibres avec tous les salaires de la fonction publique plafonnes puis en fonction de la conjoncture au printemps les fonctinnaires doivent pouvoir beneficier d un complement de salaire en fonction de l activite economique

    Il faut agir sur l immigration qui COUTE cher
    Il faut agir sur les depenses maladies mais en revanche ne pas toucher aux minima sociaux voire les revaloriser
     






     



  • 3 votes
    borowic borowic 5 décembre 2011 02:05

    Vous avez raison.

    Le poids giganesque des interets de la dette a une explication tres simple. L ETAT NE REMBOURSE JAMAIS.
    Cette phrase je ne la lis nulle part mais elle resume tout. L’Etat depuis 1979 n a jamais rembourse un euro de principal.

    Pourquoi je me bats sur cette question avec une telle ardeur ? Vous etes vous pose la question ? Je ne suis ni de gauche ni de droite je vais voter MLP pour la premiere fois au printemps prochain.
    Voici la reponse :
    En se polarisant sur une loi scelerate et en laissant entendre que la supprimer arrangerait tout - c est clairement ce que dit Melenchon - on absout totalement les hommes politiques qui nous dirigent depuis 30 ans. ON EVACUE TOTALEMENT LA RESPONSABILITE des dirigeants et ca c’est INNACCEPTABLE.

    La cause de la dette tient en une phrase : Depuis 1979 l’ETAT francais emprunte toutes les annees et ne rembourse JAMAIS un euro de capital. !!!!!!







  • 3 votes
    borowic borowic 5 décembre 2011 01:56

    1/ Je ne dis pas que 2/3 de la dette soit un chiffre negligeable.
    2/ Entre 100% et 2/3 la difference n est pas insignifiante. Imaginez demain si on reduit vos revenus d un tiers.....mais c est vrai ce n est pas ca la plus important. Ce qui est important c est que lorsque l on intervient dans le domaine public par le livre ou par internet sous l etiquette d expert on na pas le droit a des erreurs comme celles que j ai mises a jour. Ce sont des erreurs qui d un strict point de vue scientifique sont absolument enormes.
    3/ Chouard s est moque de moi dans un courriel que je n ai pas a devoiler en public parce qu il a peche par orgueil. La premiere qualite d un economiste est d etre humble devant la realite chiffree . Chouard tord la realite pour l adapter a son discours ce n est pas une demarche d economiste mais d ideologue comme Alain Soral par exemple.
    Il existe la possibilite que Chouard se soit fait pieger et qu il soit de bonne foi ....et bien je ne devrais pas tarder a le savoir.

    Dernier point. Tout est question de credibilite. Si ce que vous dites est juste mais si vous employez des artifices doutux pour le faire savoir vous etes perdant.




Voir tous ses commentaires (20 par page)






Palmarès