• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

gerfaut

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 08/04/2013
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 4900 43
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0


Ses articles classés par : nombre de visites




Derniers commentaires




  • vote
    gerfaut 30 avril 2012 19:11

    @Frida Je ne manie pas très bien les messages, étant nouveau, donc je ne vous adressais pas mon commentaire sur le mot traitre, car c’ est vrai ce n’ est pas vous qui l’ avez dit, je répondais à un commentaire précédent qui l’ employait.


    Sondage vrais ou pas, la tendance en ralliement est plutôt vers Hollande, effet moutonnier possible, celui qui se rallierait à Sarkozy en ce moment, manque de calcul, c’ est juste mon avis. 




  • vote
    gerfaut 30 avril 2012 18:45

    @Frida


    ’Opportuniste’, alors que les sondages donnent Sarkozy largement battu me semble inaproprié. De plus Allègre est ami depuis longtemps avec NS

    Dans une semaine Sarkozy sera peut-être largement battu, tous les signes sont là. Donc pour moi, il ne s’ agit que du coup de pouce d’ un ami, pas plus. NS est seul parce que dans une semaine sauf miracle jamais vu, il ne sera plus rien en politique. Même Fillon se permet de se démarquer aujourd’ hui concernant les syndicats.

    C’ est la dure loi de la politique, et de tout futur perdant, rien de naif au contraire. 


  • 2 votes
    gerfaut 30 avril 2012 18:29
    Si vous n’ êtes pas d’ accord avec lui, c’ est vôtre droit.

    Mais Allègre est un vrai scientifique, lui, il a le courage de ses opinions, il n’ a pas peur d’ être seul à donner ses idées, au lieu de se coucher devant n’ importe quel consensus. On peut lui reconnaitre ce courage. Il maintient au moins le débat, sinon, on va gober tout ce qu’ on dit. Et on a le droit de douter de ce qui est proféré partout..

    Par exemple le réchauffement climatique n’ est pas prouvé, certains disent qu’ il s’ agit d’ une période courte d’ élévation de température mais au sein d’ un cycle long qui va vers un refroidissement. On n’ en sait rien en vrai, et c’ est ce qu’ il a dit. Pour cela il a pris cher. 

    Arrêtons de donner des leçons de dignité, on est pas des curés, ni des sommités dans le domaine. 


  • vote
    gerfaut 30 avril 2012 18:08

    Il faut arrêter de faire la morale, parce que chacun a la sienne, et cesser d’ être le camp du bien.... dire que quelqu’ un est un traitre parce qu’ il change d’ avis, n’ est pas très respectueux, il n’ a pas rejoint les nazis tout de même, s’ il l’ avait fait quel serait alors le mot pour le décrire ? Il faut garder le sens de la nuance. 

    De plus, il ne se rallie pas maintenant, cela fait des années qu’ il est ami avec sarkozy, enfin, on ne peut pas dire qu’ il est opportuniste, car parler pour sarkozy en ce moment alors que celui-ci est seul, n’ est à mettre que sur le compte de l’ amitié. Je me méfierai plus, si j’ étais Hollande, des nouveaux soutiens, dans le contexte présent



  • 3 votes
    gerfaut 30 avril 2012 17:30

    En France la culture économique est proche de zéro, on ne s’ y intéresse que par le biais de la politique. On parle de complot, des méchants banquiers, on cherche à rejeter la faute sur quelqu’ un, etc...


    Condamner ceux qui nous ont prêté de l’ argent et qui éventuellement continueront à le faire, c’ est scier la branche sur laquelle on est assis. Entre celui qui emprunte et celui qui prête, qui est coupable ? Personne. Les 2 sont d’ accord. 

    Mais chaque jour la France emprunte 500 millions d’ euros pour faire fonctionner son modèle social. On en est à plus de 1700 milliards de dettes, sans compter celle de la sécu. Si on veut arrêter de dépendre des marchés, il faut rembourser et arrêter de vivre au dessus de ses moyens. aussi simple que cela. Mais l’ état n’ a plus de sous. 

    Le problème est économique, et il vient de nous et de nos politiques qui nous mentent pour ne pas qu’ on regarde les choses en face en période d’ élection. Qui irait voter pour quelqu’ un qui nous promet l’ enfer ? Donc pour l’ instant, c’ est dormez braves gens. 

    Mais il va falloir se réveiller et abandonner beaucoup de nos dépenses, il va falloir tailler sévère. Le problème est mathématique : on fait une addition, une soustraction, on constate l’ ampleur du déficit, et on a compris, il faudra rembourser. Ce n’ est pas idéologique. Fini les complots. 

    Place à la réalité dans toute sa brutalité, retour sur terre.
Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur

Sexualité Politique Société


Publicité


Publicité


Palmarès

Publicité