• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

gerfaut

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 08/04/2013
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 4877 43
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0


Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires




  • 1 vote
    gerfaut 1er mai 2012 05:48

    Et ca y est on est reparti à confondre économie et politique ou idéologie...


    La Révolution a ruiné certains (crise de l’ Assignat), et enrichit certains autres, mais est-ce que le vol, la spoliation est créatrice de richesses dans la durée ? On déshabille Paul pour Jacques mais ce n’ est pas comme cela qu’ on a créé de quoi enrichir la nation durablement. La Révolution industrielle est née en Angleterre, et n’ est venue en France que bien plus tard. Quand on a guillotiné Lavoisier, le père de la chimie moderne, on a dit "La République n’a pas besoin de savants ni de chimistes " Super la vision économique. enfin, il ne faut pas oublier les réparations que l’ Etat a dû faire au moment de la Restauration pour les nobles, l’ Eglise.

    ’Les marchés et les investisseurs ne sont pas nécessaires’ ? Ah oui ? Et comment on assure le quotidien, le paiement des salaires des fonctionnaires, des boursiers, de la sécu en attendant l’ accomplissement de la belle théorie ?

    Remettre au pas l’ économie ? Il faut reséparer les banques de dépots, des banques d’ affaires, obliger les banques à des effets de leviers moindres et à conserver 20% des sommes en caisse, etc... mais la croissance en économie ne se décrète pas. Encore une fois ne pas confondre économie et politique économique.

    Enfin, la Révolution on a déjà testé, un bain de sang, avec des rageux qui agissent de pire en pire pour sauver leur utopie, pour sauver la Révolution on s’ extrémise en éliminant les modérés, et puis s’ est la chute. Encore une fois, pour un retour au point de départ comme toujours. Plus cela change, moins cela change, les gens sont comme ça, il est sage et prudent d’ en tenir compte.




  • 2 votes
    gerfaut 1er mai 2012 00:45

    Désolé, mais ce n’ est pas en faisant la révolution que nous paierons nos dettes, on peut envisager de renégocier notre dette (en gros dire qu’ on ne peut pas payer et la diminuer, ce qui va sans doute se faire, et cela posera problême aussi) ou dire qu’ on ne remboursera pas. Mais dans cette deuxième hypothèse comment assurera-t-on le quotidien car personne ne nous prêtera plus et pour longtemps ? La France est connue pour payer ses dettes en temps depuis 2 siècles, je crois, donc un bon point pour nous côté investisseurs

    La révolution à part verser le sang et casser des carreaux n’ a jamais rien rêglé, d’ ailleurs la Révolution a coupé la tête du roi et 10 ans après, retour d’ un dictateur, puis retour du roi. Le peuple adore l’ IDEE de la révolution (certains disent le changement) mais quand elle se produit, il en est vite dégouté. Car plus cela change, moins cela change. En 1968, on a tout arrêté parce qu’ il n’ y avait plus d’ essence, faut pas déconner, quand même. Il faut changer, mais lentement, sinon on ne suit plus. Mais nous voilà revenu à parle d’ économie via la politique, ce que je dénonce plus haut !

    Merci de ne pas prétendre que je ne connais rien à la monnaie, vous n’ en savez rien. Les manipulations proposées ne sont que des moyens de se défausser et cela les marchés n’ aimeront pas. 

    Si on ne veut pas dépendre de son créancier, mieux vaut ne pas lui emprunter. La sagesse même. Donc pas de trucs, pas de pirouettes en vue, juste rembourser ce qu’ on doit à la hauteur de l’ acceptable

     



  • 1 vote
    gerfaut 30 avril 2012 22:56

    Soral fait de bonnes analyses dans son domaine, la sociologie. J’ ai bien aimé son livre sur la drague, ses analyses sur la féminisation, et d’ autres thème de sociologie. Sur la gauche aussi.

    Par contre, en économie, il est complètement nul. Je ne partage pas ses analyses marxistes. Je pense que regrouper tous les gens dans une classe est une erreur, et même une forme de paresse. De même son idée d’ Empire ne me plait pas, mettre tout le monde possible dans une case, on aura moins mal à la tête. Mais je reconnais ne pas avoir lu son dernier livre.

    Là, concernant le 1 er tour, il montre par ses insultes qu’ il n’ est pas tout à fait un démocrate. Les gens de gauche, ou qui en sont issus, sont toujours très méchants quand on ne partage pas leur idée du Bien. Il est clair qu’ il attendait MLP au second tour, le voilà déçu, alors que sa candidate a retrouvé son niveau de 2002. Toujours pressé le Alain ?

    Sinon, je le respecte car c’ est quelqu’ un qui dans ses domaines de compétence est profond et qui donne à réfléchir. Il est certainement sincère et a pris des coups. Si j’ étais riche je lui donnerai les moyens de contruire sa propre maison comme il en a exprimé le voeux.

     



  • 1 vote
    gerfaut 30 avril 2012 22:06

    Combien de temps encore des militants chercheront à influencer les votes et à agir sur l’ issue du scrutin ?


    La démocratie c’ est fragile, certains le savent et cherchent toujours méthodiquement à l’ emporter par des voies incorrectes


  • 1 vote
    gerfaut 30 avril 2012 21:36

    Mais ce n’ est pas terrible non plus, je suis contre les arguments contre la personne, ’ad hominem’


    Entre Babar et Hitler, qu’est-ce qui est pire ? A vous de voir...
Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur

Sexualité Politique Société


Publicité


Publicité


Palmarès

Publicité