• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

herve_hum

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 06/12/2012
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 444 63
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0


Ses articles classés par : nombre de réactions





Derniers commentaires




  • 1 vote
    herve_hum 1er septembre 12:27

    bah, si on regarde par là, la femme ressemble à un singe nasique !



  • 2 votes
    herve_hum 2 août 09:11

    Ce qui s’est passé, n’est que le reflet de la société actuelle, c’est à dire, où tout un chacun ne suit un raisonnement que tant qu’il sert ses envies ou ce qu’il pense être son intérêt, sinon, même un prix noble machin peut soutenir une chose et son contraire tout en affirmant rester rigoureusement logique !

    Ainsi, les animaux d’élevages sont toujours considérés comme des biens meubles, alors que les animaux de compagnies, qui peuvent êtres les mêmes, ne sont plus considérés comme bien meubles, car sinon, on ne leur reconnaîtrait pas d’être des êtres sensibles, mais dont on continue quand même à les vendre et acheter comme des biens meubles.

    Ainsi, une majorité de français est scandalisé qu’on mange du chien, alors qu’il s’agit d’un animal mammifère au même titre qu’un cochon.

    Et ce genre de lois sont pondues par des personnes affirmant êtres à la point de l’intelligence humaine.

    Ceci n’est qu’un tout petit exemple, car toute la société actuelle est construite sur le principe de dissociation logique ou cognitive.



  • 1 vote
    herve_hum 2 août 09:00

    @gorguetto

    S’agissant d’animaux d’élevage et si vous êtes carnivore, j’espère que vous êtes très soucieux de la provenance de la viande que vous consommez, à savoir, la manière dont les animaux sont élevés et tués, sinon, c’est ce qu’on appelle de la pure hypocrisie.



  • 2 votes
    herve_hum 2 août 08:57

    @Conférençovore

    Donc, selon vous, il y a une bonne et une mauvaise manière d’être torturé !

    Parce que, si effectivement pour le bourreau il s’agit de deux manières pour deux buts différents, pour la victime, animal ou humain, il n’y a pas de différence.

    Bref, vous ajoutez une couche à la connerie !



  • 1 vote
    herve_hum 27 juillet 10:57

    le commentaire de childéric et la réponse de méditocrate, m’ont incité à regarder le début du débat et effectivement, dès sa 1ère intervention, on peut déjà noter un sophisme flagrant de Ferghane, que personne ne remarque d’ailleurs, parce que c ’est une méthode très usité par tout un chacun.

    En effet, il dit, à juste titre, que la richesse dépend du référentiel dans lequel on se place, or, lorsqu’il compare la richesse de Louis XIV avec aujourd’huji sur la différence technologique et de ce quelle permet en termes de commodités, il oubli que cette comparaison viole totalement le principe de référentiel, puisque les deux n’ont pas le même référentiel. Le principe du référentiel, implique nécessairement de respecter l’espace-temps, sinon, c’est qu’on se trouve face à deux référentiels différents.

    Bref, meritocrate dit vrai, Ferghane utilise le procédé sophiste comme arme argumentaire et visivblement, sa contradictrice manque de réponndant.

    Autrement dit, dans le référentiel de Louis XIV, celui ci disposait de ce qui se faisait de mieux à son époque et sa richesse était en rapport à sa position sociale, celle d’un roi despotique régnant sur un des plus grand pays d’Europe.

    Reste que le référentiel constant pour évaluer la richesse en toute époque et tout lieux, n’est pas la richesse matérielle, mais la richesse humaine, c’est à dire, capitalisant le plus de temps de vie humaine exploitable à son profit exclusif. Car, autant la constructions d’édifices, que leur entretien, qui conditionne le confort de vie, dépend du nombre de personnes exploitables à son profit.

    Là, je défi ce Ferghane de réfuter cette constante référentielle pour déterminer la richesse, sans faire appel au sophisme !!!

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur

Israël Antisémitisme Judaïsme Santé






Palmarès