• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Décoder l'éco

Décoder l’éco

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 13/11/2017
  • Modérateur depuis le 10/03/2019
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 77 129 1827
1 mois 4 11 118
5 jours 1 2 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires




  • 2 votes
    Décoder l'éco Décoder l’éco 22 septembre 14:16

    @TchakTchak
    Je pense surtout qu’on est dirigé par des crétins qui ont plein de sous.
    Ces crétins écrivent noir sur blanc qu’il faut "améliorer l’humain", l’objectif ultime étant ni plus ni moins que la "conquête de l’espace".
    Vous remarquerez que cette génération Star Wars est unanime sur cette façon de dépenser ses milliards.
    ça ne fonctionne pas, ça n’a jamais fonctionné, mais allez les convaincre. Vous voyez bien ici que même en mettant les données sous le nez de gens qui n’ont rien à gagner à cette histoire, ils préfèrent rester dans le déni.

    Le graphique renseigne si la vaccination a moins de 21 jours, mais on ne sait pas s’il existe un délai de remontée de la donnée.
    En France, la mairie renseigne le certificat de décès sur une application qui envoie directement la demande de modification d’état civil à l’Insee. Cela peut être très rapide.
    Je n’ai aucune source me permettant de savoir combien de temps met la donnée de vaccination à remonter. En particulier quand le vaccinateur se déplace dans un Ehpad.
    Que se passe-t-il si la déclaration de vaccination remonte après la déclaration de la mort ? N’y a-t-il pas un trou dans la raquette ?

    Le fait de voir une sous-mortalité des "vaccinés au moins une fois", même inférieure à la population générale (alors que la mortalité n’a pas baissé) n’est-elle pas juste la preuve que le vaccin a tout simplement éliminé les plus faibles ?



  • 2 votes
    Décoder l'éco Décoder l’éco 22 septembre 11:55

    @nono le simplet
    Tu veux envoyer un message à l’équipe de Norman Fenton ? Pour lui expliquer qu’il n’a rien compris aux statistiques Covid et à la notion de risque contrairement à toi et tes copains ?
    J’ai vraiment hâte de lire un résumé de cet échange.

    La représentation graphique doit être adaptée à ce que l’on essaye de mesurer. Ici, il s’agit de
    comprendre la qualité des données diffusées
     comparer les vaccinés au non-vaccinés
     savoir s’il se passe quelque chose de spécifique au moment de chaque campagne vaccinale

    La représentation proposée offre des éléments intéressants pour ces éléments.
    Cela ne te dis pas le nombre de doses qu’il faudrait pour devenir immortel malheureusement.



  • 4 votes
    Décoder l'éco Décoder l’éco 21 septembre 21:48

    @TchakTchak
    Merci d’avoir pris le temps de faire le graphique.
    La catégorie "ever vaccinated" correspond plutôt à "ayant reçu au moins une dose".

    Grace à votre représentation, vous pouvez voir ce que montre l’équipe de Norman Fenton : A chaque campagne vaccinale correspondant à la dose N, on observe une surmortalité du groupe ayant reçu N-1 dose. Que ce soit en "mort Covid" ou en "mort non-Covid".

    Par exemple au moment de la 1ere dose, ce sont les non vaccinés. A la dose 2, ce sont les vaccinés 1 dose. A la dose 3, ce sont les vaccinés 2 doses. C’est incohérence flagrante s’explique entièrement par une mauvaise catégorisation des décédés.
    C’est bien expliqué ici : https://www.researchgate.net/publication/356756711_Latest_statistics_on_Engl and_mortality_data_suggest_systematic_mis-categorisation_of_vaccine_status_and_uncertain_effectiveness_of_Covid-19_vaccination?channel=doi&linkId=61aa3d6750e22929cd4348cb&showFulltext=true

    Quand une personne décède dans les jours suivant sa vaccination, cette dernière n’est juste pas prise en compte. Cela permet d’afficher une "efficacité vaccinale", non pas contre une maladie, mais contre la mort tout court. Les vaccinés N doses ont un taux de mortalité inférieur à l’habitude.

    Nul doute que bubu, nono et consorts y verront la preuve qu’ils s’approchent de l’immortalité. Plus que quelques doses et ils auront certainement des supers-pouvoirs.



  • vote
    Décoder l'éco Décoder l’éco 18 septembre 20:02

    @Eric_F
    Non, aucune littérature "anti". La seule qu’on m’ait envoyé au début ce sont les arguments de Stefan Lanka. Je les ai trouvé incompréhensibles et ont plutôt été des repoussoirs.

    Ce qui m’a fait douter de la théorie virale c’est de découvrir qu’il n’existe aucune trace statistique de contamination. Ni à l’échelle locale, ni à l’échelle nationale, ni même supranationale. Il n’y a pas de "spread" ni dans la mortalité, ni dans le nombre de malades, ni même dans celui des "cas positifs". C’est assez dérangeant de voir des "scientifiques" s’arc-bouter sur une théorie lorsque les chiffres qu’ils utilisent en permanence la contredisent. C’est à s’arracher les cheveux.

    J’ai fini par vouloir comprendre comment sont établis l’existence et la pathogénicité des virus. J’ai découvert en étudiant les méthodes RT-PCR qu’elles ne sont pas une preuve d’existence, mais partent au contraire du postulat de l’existence des virus pour en déterminer la trace. Aucune littérature "anti". Uniquement celle des "pro" et même des "pratiquants".
    J’ai ensuite découvert par la discussion avec une professionnelle de laboratoire que les méthode dites "d’isolation" n’en sont absolument pas. Le vocabulaire utilisé par les virologues est trompeur. C’est un problème, car les autres pans de la science semblent assez clairs sur ce qu’est une "isolation".

    J’ai également découvert que derrière les arguments d’existence et de pathogénicité des dits virus se cachent en fait des arguments purement statistiques. Ceux-là, je suis assez à même de les critiquer.

    Au bilan je n’ai pas lu ni "virus mania’ dont on m’a beaucoup parlé, ni les oeuvres de Stefan Lanka, ni des autres. De par mes propres recherches et conclusion j’en arrive à ce constat.

    J’ai récemment relu les arguments de Lanka et maintenant je les comprends. Je trouve qu’il ne sont pas très bien amenés d’ailleurs.
    Le plus effarant est, je pense, qu’on n’a jamais pu observer sur malade (même déclaré comme ayant une "super-charge virale") la présence d’un dit virus générant la maladie. Il faut toujours passer par un gros tas d’étapes intermédiaires (cultures sur cellules de singes ou autres) pour réussir à trouver des choses que l’on qualifie de virus pathogène. Et ça fait un demi-siècle que les virologues essayent...



  • 6 votes
    Décoder l'éco Décoder l’éco 14 septembre 19:47

    Je remercie agoravox pour ce succès. Je vois que j’ai toute la bande habituelle des champions en commentateurs.

    On reconnaît une bonne vache au nombre de mouches qu’elle a de collées au cul.

    Je leur recommande toutefois d’espacer leurs commentaires d’un mètre et de les rédiger assis avec un masque, de façon à ne contaminer personne. Merci. Vaccinés, mais prudents.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité


Palmarès

Publicité