• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

maQiavel

maQiavel

Machiavel est incontestablement le premier penseur de l’Etat stratège et de l’évolution institutionnelle. Son innovation est la création du « vivere politico ». Le « vivere politico » machiavélien n’est pas un objectif éthique en soi, mais un moyen de défendre la liberté civique et les multiples objectifs des individus afin de maintenir la stabilité de l’État dans une période trouble favorable au déclin d’une république.
Dans le républicanisme de Machiavel, l’État existe en tant que fin en soi, mais il se maintient grâce à la liberté civile et à la participation active du peuple : il y a clairement une co-évolution entre la solidité de l’État et l’activité civique, le « vivere politico ».
Machiavel énonce les principaux traits de caractère du leader républicain : avant toute chose, c’est un architecte. Les fondations de l’État doivent être solides, tant dans le domaine institutionnel que dans le domaine physique, et encourager le comportement vertueux. Deuxièmement, il sait concevoir des institutions adaptées à la culture des citoyens sans se poser la question de la forme du meilleur régime politique. Troisièmement, c’est un médecin : il ne se contente pas de soigner, mais il prévient aussi et surtout la corruption en adaptant les institutions. Il doit anticiper l’arrivée de la mauvaise fortuna de manière à renforcer sa virtù. Le diagnostic est propre à chaque situation et aux circonstances, afin de faciliter les capacités adaptatives des institutions. Afin d’éviter la constitution d’intérêts acquis, le dirigeant doit être issu du peuple mais est toutefois borné par un peuple actif politiquement qui limite et contrôle son pouvoir. Et il doit y avoir rotation parmi les agents de l’État afin d’équilibrer le bien commun du petit nombre et celui du grand nombre grâce à l’activité civique directe.
Machiavel ne souhaite pas bâtir un régime parfait d’harmonie sociale, mais considère que la lutte entre les classes sociales et les intérêts divergents est normale et témoigne d’une vie civique active, qui permet au bien commun du grand nombre de triompher sur l’intérêt privé des puissants. Les conflits sont nécessaires et font partie du « vivere politico ». Ils ne menacent pas l’État, mais le renforcent, puisque aucune république ne peut exister sans passions et leur expression organisée. Le renouvellement de la vertu civique par le biais des conflits produit un équilibre dynamique différent d’un ordre princier imposé.
Machiavel explique que le processus de corruption commence lorsque l’individu perd son autonomie et n’est plus en mesure d’agir en tant que citoyen actif et que le pouvoir du grand nombre devient le pouvoir du petit nombre.

Tableau de bord

  • Premier article le 13/08/2019
  • Modérateur depuis le 02/09/2019
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 28 1818 976
1 mois 0 139 0
5 jours 0 20 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 44 26 18
1 mois 1 1 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : nombre de réactions













Derniers commentaires




  • vote
    maQiavel maQiavel 22 février 13:22

    Grace à toi je viens de comprendre zobzob, voilà qui explique mes perpétuels ballonnements, j’ai trop de gaz



  • 2 votes
    maQiavel maQiavel 22 février 01:00

    @Norman Bates

    « Un délai de 11 minutes semble insuffisant pour que quelques mots (à priori simples) cheminent jusqu’au bout de mou qui sert de cervelle à la buse des Vosges...  »

     smiley 

    Mais pour le coup, je ne vais même pas le blâmer lui individuellement. C’est devenu un réflexe collectif sur ce site et ailleurs. Ce n’est vraiment pas le premier à me faire ce coup-là. Dès que tu te mets à contredire un certain récit sur les questions de l’islam en France, forcément tu es dans le déni. Et tu as beau dire que tu ne nies pas l’existence de problèmes, tu as même beau les énoncer, ça ne changera rien, c’est comme si du plus profond de leur trippes ils ressentent l’inverse. Ou alors c’est juste fait exprès pour décrédibiliser le contradicteur. J’imagine qu’il y’a un peu des deux.

    Ma seule surprise est que personne ne m’a encore qualifié d’islamo gauchiste … enfin islamopute et islamo collabo de l’autre troll n’entre pas en compte …  smiley

    Quoi qu’il en soit je connais ta position sur le sujet et je pense que tu as raison.



  • 1 vote
    maQiavel maQiavel 22 février 00:51

    Sinon, le bilan de l’échange avec le Conführer.

    En résumé, il vient avec des chiffres. Je me plonge dedans en lui répondant à chaque fois argument par argument. Puis à un moment donné, il se rend bien compte que ça ne fonctionne pas en poursuivant sur ce terrain, il se met à énoncer des absurdités sur le terme « écrasante majorité » et se lance dans des diatribes mélangeant plein de choses différentes entrecoupées d’insultes et d’affirmations péremptoires sans aucun lien avec ce qu’on développait. C’est le principe même des milles feuilles argumentatifs, il faut balancer un gros volume d’arguments sans se soucier de leur cohérence ou de leur rapport pour masquer la débandade. Evidemment, je ne suis pas tombé dans le piège qui consiste à y répondre un par un, ce que je faisais à l’époque et ça se terminait en un immense bordel tel qu’il devenait impossible de se souvenir du sujet de départ, ça allait dans absolument tous les sens, je croyais naïvement à l’époque que ce n’était que parce qu’il mélangeait tout mais j’ai fini par comprendre que c’est une stratégie. Donc je la décris. Et là sans aucune surprise, il écrit « il ne tente même plus de démentir ces éléments factuels ».  smiley

    C’est un sacré de troll des familles, il débarque toujours en paraissant sérieux et à la fin il se grime en clown. Mais c’était prévisible.  smiley



  • vote
    maQiavel maQiavel 22 février 00:31

    @pegase

    Bien sur qu’il y’a des problèmes ( je ne connais PERSONNE qui le nie ), et bien sur que l’existence de menaces de mort contre Mila sont tragiques mais c’est ça qui démontre l’existence de l’islamo gauchisme dans la France du XXI siècle ? On saute du coq à l’âne là, non ?

     

    « Il n’y a pas besoin d’aller bien loin, il suffit d’écouter Merluchon et sa bande de cinglés qui se défile à chaque attentat ..

    Il me semble qu’ils condamnent à chaque fois les attentats d’une part. Et d’autre part, je n’ai vu personne de son parti écrire ou dire qu’il trouve une inspiration révolutionnaire dans l’islam, si ? 

    Mais si vous me dites que vous ressentez et palpez l’islamo gauchisme en France parce qu’il y’a des problèmes, alors je n’aurai rien à répondre. Il est possible que cette notion soit aussi l’expression maladroite d’un ras le bol, ça je peux le comprendre ... 

     



  • 3 votes
    maQiavel maQiavel 22 février 00:18

    @Tchakpoum

    « Et à mon commentaire précédant, je vous avais expliqué que les évangiles (la nouvelle alliance pour les chrétiens) ne traitent pas des lois civiles. Il n’y a donc pas d’interprétation là dessus.  »

    Vous semblez ignorer que tous les chrétiens ne s’appuient pas que sur l’évangile d’une part et que d’autres part, des passages du nouveaux testament peuvent être interprétés comme des lois civiles ( comme l’interdiction de l’homosexualité pour ne prendre que cet exemple).

    « Après, si le chrétien décide d’une société théocratique, il contredit ce que dit l’évangile ».

    Selon votre interprétation. Car de toute évidence, des chrétiens ont bâtis des sociétés théocratiques. Ce n’est pas mon opinion, c’est juste un fait historique. Vous pouvez toujours dire qu’ils se sont trompés mais beaucoup de chrétiens vous répondront que c’est qui vous avez tort. Vous pouvez toujours croire que vous détenez les vérités absolues du religieux qui permet de distinguer objectivement le vrai du faux mais je suis au regret de vous annoncer que les chrétiens s’écharpent sur ces vérités depuis des millénaires.

    « La loi civile française interdit de battre sa femme. Le muslim peut sortir que c’est écrit dans son bouquin, sinon elle risque de faire des bêtises et c’est l’homme qui décide ». 

    Et un autre musulman peut lui dire qu’il a tort. Simplement parce que ces passages coraniques sont aussi interprétés différemment.

    « Si, parce que quand l’Algérie était française, les algériens n’étaient pas libres de créer leurs lois selon leurs envies et leur culture. Ce n’est pas leur religion qui a établi la laïcité, mais l’état colonial français ».

    Oui. Et ça ne change rien à ce que je disais : la religion islamique n’était guère étrangère au cadre juridique de la loi de 1905 puisqu’elle devait s’appliquer en Algérie. Vous ne répondez pas à ce fait historique, vous dites autre chose qui ne le contredit pas. 

    «  Vous pouvez contredire ce que j’écris, mais si vous ne répondez à rien, en ne répondant à chaque fois que "c’est votre interprétation" : c’est vrai, c’est usant  ».

    C’est votre interprétation de la Charia. En voilà une autre par exemple. Oui, c’est lassant, c’est exactement ce que je vous disais. Je suis obligé de répéter tout le temps la même chose. En somme vous me dites que le sexe des anges est masculin. Moi je vous répond que d’autres disent qu’il est féminin, neutre, ou hermaphrodite. Et vous revenez me dire qu’il est masculin. Forcément je vous répondrai la même chose. Comment on vérifie ? Et surtout quel est l’intérêt de débattre du sexe des anges ?  smiley

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Ses favoris



Publicité


Publicité


Palmarès

Publicité