• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


En réponse à :


vote
JPAGO 19 janvier 17:34

@nono le simplet
Pour rester aimable ce qui serait hallucinante c’est votre inculture historique apparente et votre incroyable cécité à ne pas voir les énormes enjeux planétaires actuellement en cause.
Cette situation est très dangereuse et rappelle fâcheusement les prémices inéluctables des I° et II° Guerres Mondiales, d’autant que si Poutine est un tendre une partie de son entourage ne l’est pas du tout (particulièrement Medvedev qui s’était fait entuber par Sarkosy sur la Lybie)
Et malheureusement les gouvernants français ont le génie de courir après les emmerdements majeurs.
Mais je n’ai pas l’habitude d’échanger ainsi, victime de ma très bonne éducation Républicaine traditionnelle (mode éducatif mort en 1968). Aussi ne le ferais je pas.

La convoitise anglosaxonne et US sur les immenses richesses du gigantesque territoire russe, commencée à être mise en oeuvre lors de l’effondrement de l’URSS en 1991 avait été déjà exprimée largement par des hauts personnages US (par exemple le Pr Wilson au début du siècle et plus près, M. Albright).
En politique étrangère il y a toujours intérêt à écouter attentivement les déclarations des Chefs d’états et Ministres des affaires étrangères dont les réflexions ne sont pas à l’usage du petit peuple peu cultivé mais de leurs homologues. Libre à vous de ne pas vous intéresser au langage diplômatique où chaque mot compte (ne parlons pas de l’énorme nullité française en ce moment).

En se couchant devant B. Johnson Zelinsky a clairement montré que l’Ukraine était un proxy OTAN totalement aux ordres de Washington et donc que dès lors seul comptait l’OTAN-US (que les idiots d’Européens veulent étendre en ASIE pour provoquer la CHINE alors que tous nos produits manufacturés en viennent).

Les tirs en profondeurs Ukrainiens n’ont aucune valeur militaire intrinsèque décisive. Ils ne peuvent donc, eh dehors de poussées épidermiques, que répondre ’à un objectif politique rentrant toujours dans le même cadre de provocation à la faute et à l’épuisement de la Russie suivant ainsi le schéma proposé par la Rand Corporation en 2019 à la demande du gouvernement US, pour effondrer rapidement la Russie poutinienne.
Les toutes dernières analyses monétaires US sur la Russie vont naturellement dans le sens de la poursuite de cette guerre qui permet de faire tourner la machine économique US tout en ruinant la machine Européenne aux ordres.




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON