• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


En réponse à :


vote
yoananda2 7 février 14:15

@micnet

Dans ce cas si tu vas au bout de ta logique, j’ai une question très simple et directe à te poser : est-ce que tu souhaites que l’on criminalise les personnes stériles ou les homosexuels puisque ces 2 catégories de personnes ne permettent pas la "perpétuation génétique" ?

Hein ? mais pourquoi donc ? non bien sûr, il suffit de les éliminer. Tu ne criminalise pas les cafard, tu les élimine, épicétout !

lol

Bon, je fais une blague très douteuse tu l’auras compris, mais j’ai très bien compris ou tu veux en venir.

Non, on ne les criminalise pas. D’abord, l’homosexuel ne choisit pas de l’être. Il ne se réveille pas un matin en se disant "tiens et si je décidais d’être attiré par les hommes ?" (pour un gay).

Je ne suis pas chrétien et je ne crois pas dans le mythe du libre arbitre.

Bon, pour quelqu’un qui décide de ne pas faire de gosse, ça pourrait "théoriquement" se discuter puisqu’il choisit, mais non, pour moi ça n’aurait aucun sens de "criminaliser" ça (faut désirer des enfants).

Par contre, avoir des enfants serait un pré-requis envisageable pour quelqu’un qui se présente à des élections ou qui postule à un poste "politique" (je ne crois pas dans la démocratie et le vote universel, mais disons que je simplifie sinon j’en ai pour des pages et des pages). De même qu’on demande à quelqu’un de passer un permis de conduire pour piloter une voiture, on demanderais certains prérequis pour piloter une nation : avoir des gosses, et donc le soucis des autres, du futur, de sa lignée me semble être du simple bon sens (dans la perspective biologisante que j’expose bien entendu).

A partir de la, on pourrait criminaliser quelqu’un qui obtient un poste politique sans avoir d’enfant, comme on empêche quelqu’un de condruire sans permis.

C’est vraiment du simple bon sens ce que je dis, et je précise bien qu’en dehors de l’occident moderne, c’est la norme, qu’elle soit explilcitée ou non. Les gens ont toujours eu une aversion pour les "stériles au pouvoir". C’est normal puisque nous sommes des organismes de "biais".




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON