• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


En réponse à :


9 votes
Oursquipense Oursquipense 18 avril 2013 13:27

J’ai fait du sport pendant des décennies. Jamais je n’ai constaté une propension à l’homophobie supérieure dans ce domaine. Je dirais qu’il y avait probablement dans les équipes dont j’ai fait partie autant d’homophobes que d’homosexuels (donc une minorité très faible) et que je suis assez incapable aujourd’hui de pouvoir me rappeler d’exemples de l’une ou l’autre catégorie. Ce que je sais c’est que tout discours excluant dans les équipes dont je faisais partie n’aurait pu que se retourner contre l’auteur du discours. Tout simplement parce qu’on ne fait pas du sport pour parler de politique, d’orientation sexuelle. Quand il y avait des clashs c’était au sujet de nosmauvaises performances, rien d’autre. Quant à savoir si un de nos adversaires était homophobe ou homosexuel, nous ne l’avons jamais su et jamais cherché à le savoir (en fait, pour être franc, on a toujours considéré tous nos adversaires comme des tapettes à la base). 
 
Après qu’il y ait dans le sport la même proportion d’abrutis qu’ailleurs je ne peux que le confirmer.




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON