• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


En réponse à :


4 votes
Arsene Icke Arsene Icke 18 février 2014 05:15

@Marcdouziech

Tu écris :

"Arsene Icke, dans son calcul de proba, on peut contester le 15%, mais la puissance( - 28), elle est hélas juste, ça fait une tripotée de ZEROS après la virgule : les traités sont in-négociables ! C est très clair... On va quand même pas négocier pas avec l’arthmétique, c’ est ballot !"
 
Non, c’est pas le 15% que je conteste (lui il est juste smiley ) mais bel et bien la formule dans sa totalité et le ^28 en particulier !
 
Alors je vais faire un petit rappel de Théorie des probabilités pour le démontrer.
 
La formule utilisée par Asselineau est la formule qui définie des évènements dits indépendants. Le mot est lâché ! Pour des évènements indépendants, la probabilité de l’intersection (c’est à dire qu’ils soient vérifiés en même temps) est égale au produit des probabilités (ie. le ^28). Mais en cas d’évènements non indépendants, cette formule n’a plus lieu de s’appliquer et donc devient tout simplement fausse et peut conduire à des résultats absurdes comme dans le calcul de Asselineau.
 
Exemple : Supposons qu’un nouveau traité a été proposé par le parti neo-nazi Bulgare Attaka et la question du vote est : "faut-il discriminer les homosexuels au travail ? oui ou non ? ". Alors il est presque certain que les 28 Etats répondraient "non". C’est une quasi-certitude, donc l’évènement "la loi va être rejetée" a en réalité une probabilité proche de 1. Pourtant, Asselineau nous la calcule ainsi : 0.5^28 = 0.0000000 
Asselineau nous dit en fait que chaque pays va voter "oui" ou "non" au hasard avec une probabilité de 1/2, comme si c’était un pile ou face. Donc selon l’hypothèse que les Etats votent à pile ou face, effectivement la probabilité serait proche de zéro. Mais dans la réalité c’est complètement faux car les Etats ne votent pas à pile ou face et la probabilité est au contraire proche de 1 ! 
 
L’absurdité de la formule apparait clairement. Ceci vient du fait que les évènements "la Lituanie et la Pologne et la France et ... etc votent contre la loi discriminant les homosexuels au travail" ne sont pas des évènements indépendants (ie. disjoints). Leur intersection n’est pas vide. Tout simplement. Ils sont au contraire fortement dépendants et la formule ne s’applique plus, elle devient tout simplement fausse et le calcul de probabilité devient beaucoup plus compliqué. La politique n’est pas un jet de dés équilibrés.
 
En gros, Asselineau nous explique qu’il est impossible d’obtenir une unanimité à 28 (et d’ailleurs même à 4 ou 5 !). C’est faux et absurde. Et ça arrive même tous les jours !
 
Autre exemple : si la question était " la terre est elle sphérique, plate, cubique ou toroiide ? [4 possibilités d’où le 25% ci-après] , on aurait les 28 Etats qui voteraient "sphérique", j’en suis persuadé. Mais Asselineau, la encore, nous calculerait une probabilité de 25%^28 = 0.000000. La véritable probabilité est donc proche de 0.99999999 et non pas de 0.000000 !
 
Quand on fait des maths, il faut faire très attention de ne pas baser son raisonnement sur des hypothèses fausses.
 
Il est plutôt inquiétant que pas un seul élève Polytechnicien n’ait été capable de faire cette remarque qui relève du cours de proba de 1ere S.
 
Le niveau s’effondre-t-il également dans les grandes écoles ?
 
CQFD.
 





Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON