• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


En réponse à :


29 votes
darion ben gourvid 30 mai 2014 09:38

Moyenne d’âge : environ 21 ans.
Combien d’actifs qui ont un emploi parmi ces gamins : très peu, beaucoup d’étudiants et d’embrigadés gaucho-écolos chasseurs de bête immonde, mais on les verra moins faire un défilé contre Goldman Sachs et la spéculation financière qui détruit notre souveraineté.

Bref, ces jeunes ne représentent que les quelques %ages de votants NPA/FdG (pour ceux qui ont 18 ans smiley) et passeront pour beaucoup au PS (s’il fait plus de 3% sondage exclusif ou ici) en grandissant, comme papa et maman.

Mais amis jeunes, il faut comprendre un petit détail : les français les plus fragiles qui essayent de s’en sortir dans un pays de plus en plus dévasté économiquement ne peuvent être mis sans cesse en concurrence avec des immigrés qui travaillent au noir et qui permettent de détruire ce que les travailleurs ont comme protection.

Donc à une époque, c’était le Parti Communiste* qui défendait encore les ouvriers salariés qui était contre l’immigration. Aujourd’hui, ces gens ayant trahi les couches populaires, c’est le FN qui est le plus cohérent sur ces questions.

Quant aux quelques centaines de nazis ahuris qui se promènent à l’air libre, mieux vaut avoir ce genre de dommages collatéraux à gérer que la destruction de l’économie, la pauvreté et la misère provoquée par l’UMPS depuis 30 ans au risque de l’implosion du pays.


*Il faut parler encore de ces travailleurs étrangers dont les grandes entreprises et le gouvernement organisent l’immigration massive en France, que celle-ci soit officielle où qualifiée de clandestine. Victimes de discriminations de toutes sortes, confinés dans les taches pénibles ou insalubres que le grand capital peut ainsi plus aisément perpétuer, contraints de vivre le plus souvent dans des logements vétustes des foyers misérables ou des bidonvilles, les travailleurs immigrés sont l’objet d’une exploitation scandaleuse.
Les gros patrons s’efforcent de les opposer aux travailleurs d’origine française, pour mieux exploiter les uns et les autres.

G. Marchais Le défi démocratique, 1973




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON