• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


En réponse à :


1 vote
Soi même 3 juillet 2014 11:15

Les grands hommes ont toujours des pensés et des actes contradictoires.
En soit que Jaurès est voulue que l’armé soit un corps de la nation, en cela ce n’est pas contradictoires avec le faits de voir le conflit qui se préparait en 14 comme suicidaire.
La suite des événements historiques du XX ès siècles le confirme, c’est un naufrage sans précédent de l’Humanité.
Là où je ne suis pas Jaurès, c’est qu’il pense que seul les idées politiques et le progrès scientifiques peuvent changer les choses en profondeurs, dans un sens nous sonnes bien rendue dans la fin d’une conception du Monde où la référence aux idéologies politiques sont devenues mortifères.
La confiance que seul l’économie peut nous sortir du mauvais pas est ébranler par la cupidités.
Que la connaissance et le savoir scientifique facteur de progrès , où on est rendue aujourd’hui est un cauchemar sans mon !

il y a d’autre facteur qui aurait du prendre place donc il faut reconnaître par sa tournure d’esprit Jaurès là combattue, c’est qui nie comme d’ailleurs tous ceux qui se réclame du socialisme de l’Époque, que l’homme est avant tous, un être spirituel.
Et le fait de le nié, nous ais couper d’une véritable évolution social.
Et comme cela n’a jamais été reconnue à sa juste valeur, nous avons sa contre image, ces guerres sans fins !

Ne nous trompons pas l’accalmie des 70 ans de paix en Europe est un leurre, jamais les hommes sont aussi déterminer aujourd’hui pour que cela recommence !

La raison, l’humanité est en voie de perdre de vue, c’est quoi être humain !




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON