• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


En réponse à :


10 votes
Hieronymus Hieronymus 11 octobre 2014 23:22

allez j’en remets une couche
histoire d’être un peu plus "transgressif" que Zemmour
.
ce dernier se voyant accusé par les gardiens du Temple de la bien-penseance de vouloir, ô crime suprême, "réhabiliter" Pétain, s’est senti obligé de protester aussitôt énergiquement : ô mon Dieu, quelle horreur !
perso tant qu’il n’y a pas de loi Gayssot l’interdisant, je pense qu’il ne faut pas avoir peur de faire voler en éclats le politiquement correct qui 70 ans après la fin de la 2nde guerre, écrase encore d’une chappe de plomb la mémoire du vainqueur de Verdun...
cela mériterait un article complet et je ne ferai ici qu’en esquisser l’idée principale mais il me parait absolument honteux et lâche, en tant que Français, d’avoir fait du terme de "pétainiste" une sorte d’anathème en politique valant excommunication définitive !
- c’est honteux car Philippe Pétain fut à la fois un grand soldat et un vrai homme d’état, montrant de réélles qualité de chef ainsi qu’une profonde humanité et une grande probité (il était bien plus humain que De Gaulle)
- c’est lâche car c’est faire acte d’allégeance à la pensée dominante, en fait à la doxa imposée par les oligarchies transnationales qui se sont emparé du pouvoir en France depuis des décennies, c’est plier le genou devant le nouvel occupant
.
Pétain s’est sacrifié en restant au milieu des Français dans un pays occupé par les Nazis tandis que De Gaulle était planqué à Londres, oui planqué, avec le beau rôle car il n’a pas eu à se salir avec l’occupant, ... mais dans la vie, le mérite revient à ceux qui mettent les mains dans le cambouis, pas à ceux qui observent juste en critiquant (facile)
alors oui, réhabilitons Pétain, aujourd’hui en 2014, 70 ans après les faits




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON