• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


En réponse à :


2 votes
Tythan 14 mai 2015 10:32

@FifiBrind_acier

Mais quand vas-tu cesser de prendre cette attitude agressive et ridicule à mon égard ? J’en ai marre, je perds énormément de temps à te répondre.

J’exige donc que tu montres un minimum de respect à mon égard. Cela suffit, ce n’est pas comme cela qu’on se comporte.

Nicolas Dupont-Aignan ne débattra pas avec François Asselineau et il a bien raison de le faire. Pourquoi débattrait-il avec quelqu’un qui passe son temps à l’insulter alors que NDA a plusieurs fois essayé de le soutenir ? Pourquoi offrirait-il aux européistes de voir le spectacle lamentable de deux opposants à l’UE s’écharper ?

2) NDA a raison, la France est un pays dont le territoire se situe, à 98%, dans le continent qui s’appelle l’Europe. C’est tout.

Le fait est que l’UE est une construction supranationale régionale, basée dans une région géographique auquelle la France appartient. Mais ce n’est pas la seule chose qui nous rapproche de nos voisins. Nous échangeons beaucoup, notre civilisation reste très proche, marquée par l’héritage romain et judéo-chrétien, nos niveaux de développement économique sont proches avec beaucoup de nos voisins...

Cette évidence géographique est un argument pour la construction d’une organisation supranationale basée en Europe. L’UPR pense que cet argument n’est pas suffisant et c’est son droit. Mais cet argument existe et il est ridicule de le nier.

3) Il faut arrêter de croire que la règle de l’unanimité rend impossible tout changement. C’est un obstacle à franchir, certes, mais rien n’empêche d’essayer. Etant donné que le but n’est pas de satisfaire exactement chaque pays dans ce qu’il souhaite, mais d’arriver à un compromis acceptable pour 28, c’est tout à fait possible. Il s’agit d’une négociation politique, ce que reconnaîssent tous tes petits camarades de l’UPR un peu plus sagaces que toi.

4) Encore une fois, moi je n’ai rien contre le développement de l’UPR, à condition toutefois que l’UPR ne se trompe pas de combat et arrête d’attaquer les souverainistes auquelle l’UPR a emboîté le pas (il faut quand même le rappeler : nous sommes présents sur le terrain bien avant l’UPR). Je suis ravi pour l’UPR qu’elle connaisse un développement du nombre de ses adhérents.

En revanche, le nombre d’adhérents ne fait pas tout, et le premier critère pour départager les partis, c’est avant tout le nombre de voix. Et à ce petit jeu là, je suis désolé, mais l’UPR est très faible, 0,4% des voix à la seule élection auquelle elle a participé.

Bref, franchement, je ne pense pas que l’UPR ait intérêt à montrer ses muscles riquiqui, c’est totalement ridicule.




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON