• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


En réponse à :


3 votes
Tetris Tetris 7 février 2017 16:58

@pegaz

 

Ta prestation ridicule sur Dassault ne t’a pas suffi ? Tu remets le couvert ?

 

Heureusement que l’anonymat te permet de débiter autant de conneries à la minute.

 
Mis à part les bonnes citations sur De Gaulle de ton gourou tonton flingueur du 11ème arrondissement qui ne vont pas lui causer des ennuis, il y a aussi ça :
"[...] À la faveur de l’expédition franco-britannique de Suez on avait vu apparaître en effet, un État d’Israël guerrier et résolu à s’agrandir. Ensuite, l’action qu’il [Israël] menait pour doubler sa population par l’immigration de nouveaux éléments donnait à penser que le territoire qu’il avait acquis ne lui suffirait pas longtemps et qu’il serait porté, pour l’agrandir, à saisir toute occasion qui se présenterait. C’est pourquoi, d’ailleurs, la Ve République s’était dégagée vis-à-vis d’Israël des liens spéciaux et très étroits que le régime précédent avait noués avec cet État, et s’était appliquée au contraire à favoriser la détente dans le Moyen-Orient (…) On sait que la voix de la France n’a pas été entendue. Israël, ayant attaqué, s’est emparé, en six jours de combat, des objectifs qu’il voulait atteindre. Maintenant, il organise sur les territoires qu’il a pris l’occupation qui ne peut aller sans oppression, répression, expulsions, et il s’y manifeste contre lui une résistance, qu’à son tour il qualifie de terrorisme […] extrait de « Charles de Gaulle, Discours et messages », « tome 5, vers le terme, janvier 1966-avril 1969 », 1970, pages 232-235).

 

Tu vois pegaz, s’il était attaché à l’indépendance nationale et avait son franc parlé tout en entretenant des relations cordiales, il avait pris la décision plusieurs années avant cette conférence de presse du 27 novembre 1967 d’interrompre l’aide à la construction d’une centrale nucléaire à Dimona, en Israël. Manque de bol, il a rencontré pas mal d’obstacles, notamment avec Jacques Soustelle ministre de l’Énergie atomique qui continuait à soutenir les Israéliens sans l’informer.

 

Pour rappel, Il s’était aperçu avec stupeur lors de sa prise de fonction que le rapprochement avec Israël sous la IVe République était allé très loin (armée, fonction publique, classe politique...), aboutissant à une véritable osmose entre les états-majors et les services de renseignements des deux pays à tous les échelons de commandement (l’allusion aux « liens spéciaux et très étroits »).

 

La France avait fourni toute la panoplie d’armes pour faire la guerre (sorry...se défendre), comme le missile MD-620 de la compagnie Dassault pour les bombes atomiques israéliennes, et ce malgré l’arrêt officiel de la collaboration entre les deux pays. Marcel Dassault avait changé son patronyme de Bloch à Dassault par un décret paru au Journal officiel du 15 février 1949, Dassault étant une déformation du nom de code « Char d’assaut » utilisé par son frère dans la résistance.

 

Alors continue à faire le baltringue sur l’indépendance nationale ou la FSSPX, tu me fais doucement rigoler.

 

Et surtout, reste à l’upr.




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON