• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


En réponse à :


4 votes
Maetha 12 février 23:07

@attilax :

 Pour comprendre le fil de l’échange il faut faire attention aux horaires d’émission des commentaires. Vous verrez que celui qui m’est adressé à 19h05 est nettement plus clair que celui de 11h28. Il y a eu un effort très net fait dans le but de lever toute ambiguïté et ce texte-là est très cohérent : il explique bien la phrase d’introduction du message de 11h28 : "c’est l’histoire d’une jeune islamiste qui s’invite à la tévé."

 C’est justement l’utilisation des trois mots : "une jeune islamiste" qui pose un problème. On est arrivé-là à la fin du processus diffamatoire qui a été engagé par les néocons américains à la suite des attentats du "911". L’amalgame lancé ce jour-là par ces fous dangereux a pris une dimension tragique : il fait peser mensongèrement sur l’Islam des faits qui lui sont complètement étranger :

 Ces attentats du 911 et sans doute aussi, ensuite, tous les autres.

 Les "islamistes" en Syrie n’ont été, semble-t-il, que des mercenaires, envoyés-là pour casser l’état Syrien, ils n’ont rien à voir avec l’Islam.

 Le terme islamiste est à rattacher à l’expression "terrorisme islamiste". Il est apparu après le "911". Il est mensonger. Ses limites sont intentionnellement floues pour porter préjudice à l’Islam et inverser les responsabilités : ce n’est qu’une propagande de guerre.

 "Les islamistes" est un concept complètement fabriqué. Les agresseurs ne sont pas "les Islamistes", mais ceux qui ont créé ce mot.




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON