• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


En réponse à :


5 votes
Qirotatif Qirotatif 23 juin 17:15

C’est très bien joué (je parle de politique, pas du bruit). En invitant ces caricatures de la déconstruction il savait parfaitement que la réacosphère allait hurler à la décadence. Et c’est exactement ce qui est arrivé. Les blaireaux de l’extrême-droite se sont rués sur l’événement. En casant quelques insultes homophobes et racistes (qui ne manquent jamais d’arriver) et en les montant en épingle le pouvoir trouve là le moyen idéal de se démarquer, montrer que les tolérants progressistes ce sont eux et qu’en face il n’y a que des ordures de nazis. L’opération a couté podzob : il a suffit de faire rentrer à l’Elysée quelques blacks avec une plume dans le cul se dandinant sur une musique de merde, faire quelques photos avec le fossile qui sert de 1ère dame et attendre patiemment que les réactions des plus énervés arrivent. 

Encore une petite polémique de merde qui permet d’occulter les échecs cuisants de Jupiter, comme celui récent à l’UE (qui était couru d’avance). Au gré des sondages, on peut être sûr qu’il réutilisera cette technique. Macroute et ses patrons ont très bien compris comment présenter toute forme d’opposition : 
- Pour la FI : il suffit d’inviter la raciste anti-blanche et viscéralement anti-française Obono. Rien de mieux que de tendre le micro à cette naturalisée pour discréditer ce mouvement qui est par ailleurs coupable de ne pas virer cette escroquerie sur pattes.
- Pour la droite (de Vauquiez à Marine), c’est encore plus simple : Il suffit de créer les conditions de la polémique et laisser faire. Tant que tous ces gens sont incapables de se rassembler c’est tout bénef pour le système. Si en plus ils dérapent un peu, là c’est le jackpot : la masse des moutons français ne votera jamais pour des salauds pareils. 

Macroute utilise le même procédé que les nazislamistes : 1/ On monte de toutes pièces une polémique, 2/ On laisse monter la sauce, 3/ On s’appuie sur la presse subventionnée qui ne manquera pas de faire un énième sujet sur la montée des populismes en Europe (et en Fr), l’intolérance sur les résaux sociaux et le net. 4/ Une fois que les réactions les plus violentes sont parties on peut pleinement se présenter comme victimes des affreux réacs qui veulent réouvrir les camps
Il se peut même qu’une 5ième étape intervienne consistant à monter en épingle un événement qui survalorise la prétendue victime. L’histoire de Mennel est exactement le même schéma : la provocatrice devient la victime qui en plus se prétend sage en se retirant pour prétendument apaiser des tensions qu’elle a elle-même crée (parfois même sans le savoir... c’est encore mieux). 
Jupiter n’a pas à se casser la tête... ses conseillers ont très bien compris comment torpiller toute forme d’opposition et créer autour de lui un consensus, l’idée qu’au fond, "il est pas si mal ce Président, hein... parce que les autres c’est encore pire... allez, on va le garder". 



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON