• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


En réponse à :


9 votes
Belenos Belenos 5 février 2019 10:17

Michel Drac n’est pas très clair et moins informé sur cette question que d’ordinaire. L’idée selon laquelle on trouvera le RIC intéressant seulement si l’on est un optimiste, qui a confiance en l’humanité, ne me semble pas correspondre à la réalité. C’est typiquement le genre de croyance qui indique une méconnaissance du RIC. 

Le premier point à considérer est que la politique est l’art de mettre en oeuvre les moins mauvais choix possibles pour le bien commun. Le moins mauvais choix peut avoir de nombreux inconvénients, mais si on n’en trouve pas de meilleur, c’est bien celui qu’il faut mettre en place quand même. A moins que ne rien faire soit encore préférable, évidemment. Bref, un peu comme un choix thérapeutique en médecine. Par conséquent on ne devrait jamais critiquer une proposition politique sans proposer une alternative meilleure... ou prétendre qu’il vaut mieux laisser les choses comme elles sont. 

Concernant le fait que la population serait trop bête pour être capable de bien utiliser le RIC, on doit répondre à Michel Drac que la population des Gilets Jaunes semble en tout cas avoir eu la présence d’esprit de mettre le RIC en avant, et de développer cette proposition avec un certaine cohérence dans leurs assemblées et sur les plateaux des médias qui leur ont donné la parole. C’est déjà pas si mal pour un mouvement populaire de pauvres campagnards. C’est vrai qu’une éducation populaire est nécessaire, mais le RIC n’est-il pas justement le meilleur atelier pratique pour cela ? Il faut bien commencer un jour, non ?

Le RIC ne permettrait pas de sortir de l’euro selon Michel Drac. OK, peut-être, peut-être pas et en fait c’est difficile à dire à moins d’être devin. Mais alors que proposez-vous, Michel, pour sortir plus sûrement de l’euro ? L’élection ? Ne rien faire ? Prier ? Frotter la lampe d’Aladin ? Pour le moment, ce n’est pas le RIC mais le système actuel complètement verrouillé avec sa bande de crétins de politiciens professionnels élus qui nous ont foutu dans la merde et qui nous y enfoncent chaque année encore davantage. 

Enfin, il est facile de constater historiquement qu’à chaque fois qu’une nouvelle liberté sociale ou civique a été proposée, des prévisions catastrophiques ont été aussitôt annoncées avec véhémence : accorder un jour de repos à l’ouvrier, c’est le livrer à l’alcoolisme car il est trop bête pour faire autre chose que de picoler quand il ne travaille pas ; si les femmes participent aux élections, elles voteront pour le candidat le plus beau car elles ne comprennent rien à la politique ; et quelle drôle d’idée d’envoyer paresser à l’école les enfants des pauvres qui sont pourtant en âge de travailler dès 8 ans, privant ainsi les familles d’une ressource nécessaire, puisque ces enfants finiront de toute façon à l’usine ou dans des mines comme leurs parents ! Et pourquoi pas libérer les esclaves noirs des plantations de coton et leur donner des droits sociaux et civiques tant qu’on y est ? Ou leur apprendre à lire en espérant qu’ils seront un jour capables d’écrire des livres, on peut rêver, hahaha ! 

Michel, il va falloir vous pencher un peu plus attentivement sur la question.  smiley




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON