• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


En réponse à :


2 votes
Joe Chip Joe Chip 27 mars 11:42

J’ajoute que les Allemands ont bien compris la situation française, et comment ils pouvaient l’utiliser à leur avantage. Loin de vouloir nous écraser, ils s’efforcent de traiter la France avec un paternalisme bienveillant ; ils refusent nos propositions (irréalistes) mais ménagent malgré tout la France sur la question de la dette ou des 3% par rapport aux autres pays qui ont bien compris que la France jouissait malgré tout d’un statut privilégié garanti par l’Allemagne. C’est ce qui explique l’hostilité croissante et malheureusement rationnelle des Italiens à l’égard des Français, bien plus que le "populisme".

C’est une "tactique" bien connue des leaders de meute : en privilégiant un chien par rapport à un autre, en lui accordant un privilège indu (ration de nourriture supplémentaire) alors qu’il a fourni la même quantité de travail que les autres, on renforce sa loyauté et sa servilité tout en concentrant sur lui l’agressivité des autres chiens affamés et révoltés par cette injustice. Cette tactique permettait aux trappeurs de limiter la distribution globale de nourriture aux chiens (un seul chien est bien nourri, au détriment de tous les autres) tout en détournant l’agressivité des chiens sous-alimentés smiley

Je trouve que cette métaphore naturaliste décrit très bien la situation politique de l’Europe, avec Merkel en leader de meute, Macron en bouc-émissaire privilégié à la fois envié et haï par la meute des populistes affamés smiley 




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON