• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


En réponse à :


2 votes
tobor tobor 3 juin 23:44

Mr Drac est plutôt réaliste quand il dépeint le paysage.
Et il n’a pas tort quand il dit que c’est au moment de l’impact avec le fond que les choses bougent !
.
Les résistants en 1940/45 ne prenaient pas le maquis par idéalisme ou par souverainisme, ils devaient disparaître car un avis signifiait qu’ils étaient réquisitionnés, arrachés à leur famille et seraient enrôlés comme main d’œuvre vers une destination inconnue. La nuit juste avant l’échéance était généralement celle du départ pour rejoindre un réseau clandestin (ou pour fuir le pays).
La période depuis de la réception de l’avis laissait juste le temps de s’organiser et trouver les contacts nécessaires. (témoignage familial)
.
Le déclic se produit quand on n’a plus le choix qu’entre l’inconnu et l’inconnu !!!




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON