• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


En réponse à :


1 vote
Zatara Zatara 4 juin 20:59

@Yakaa
ce qu’il faut comprendre dans le cas de Lambert (de manière triviale certes) c’est que c’est d’abord une conséquence de ce que l’on appelle le progrès... Inventer la voiture, c’est inventer l’accident de voiture... et inventer des machines qui pallient aux déficiences du corps humain, c’est inventé des "Vincent Lambert"... Puisqu’il s’agit d’un cas de conscience rendu possible par la technique, c’est qu’on touche là, à une limite...
questions : est ce que cet homme souffre ? et si oui, comment le sais t’on ? ou est-ce que ce sont les autres, qui, sous prétexte d’exprimer leur "empathie", expriment en réalité leurs propres souffrances de le voir ainsi en s’imaginant, depuis leur ridicule point de vue, à sa place (et donc, sous le prétexte de mettre fin à "ses souffrances", ils essayent de mettre fin à leurs inconforts vis à vis du cas Lambert (finalement n’exprimant rien d’autre qu’une morale individualiste de confort personnel).

Et mon point de vue : je pense, dans ce cas précis, qu’il n’y a aucune solution valable dans l’instantané, et qu’une amélioration est toujours possible. A ce titre personne ne peut se baser sur le seul état végétatif pour légaliser une euthanasie. Non pas, comme vous le sous entendiez pour une raison religieuse, mais parce que ce n’est pas une question de droit et de loi, dans tous les cas.




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON