• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


En réponse à :


1 vote
sls0 sls0 8 juin 00:43

Des images et de la musique ok.

Pour résumer des personnes sans aucunes connaissances historiques ou de radioprotection et ne respectant pas les règles de bases de sécurité.

Ce n’est pas avec ce type de radiamètre qu’on peut voir le risque de contamination, ça peut être faiblement radioactif mais à haut risque de contamination. L’irradiation, il est facile de s’en prévenir, la contamination c’est autre chose. Il y a certains gestes dans la vidéo qui sont l’exemple à ne pas faire.

Si on dit de ne pas s’arrêter sur une route c’est parce que les abords sont pourris et ces cons là y vont patauger.

Une vidéo de gens stupides où l’on apprend rien.

1000 µ sieverts au contact mais ils n’ont pas dépassé 64 µ sievert en ambiance c’est pas bien méchant, la zone jaune c’est 2 milli sieverts.

Par contre trifouiller dans les fringues des pompiers il faut être particulièrement con quand on connait pas le geste.

Demander conseil à un radiologue ! Il ne connait que les danger de l’irradiation et non de la contamination le radiologue, Tchernobyl c’est la contamination le risque, autant demander conseil à son boulanger, lui au moins il connait les problèmes de la poussière avec la farine.

Ah que c’est flippant une maison vide la nuit, c’était la séquence émotion ?

Ah le magma qui aurait fait une explosion 5 fois comme Hiroshima. Oui le corium et l’eau c’est l’explosion assuré. La lave des volcans c’est pareil avec l’eau mais ça ne fait pas de l’Hiroshima.

Dans les fonderies il y a eu des explosions de ce type.

Du corium dans une nappe phéatique et la zone est pourrie par diffusion de l’eau radioactive, c’est très grave mais pas Hiroshima.

Nota : j’ai regardé les prix des séjours, 120€ pour 4 jours d’hôtel, pas trop cher pour une vidéo.

Une zone d’exclusion est une zone où l’on peut être soumis à la dose radioacative maxi pour le public, c’est de l’ordre du µsievert/h. C’est une mosaique d’irradiation, il y a des zones où ça pète et d’autre où il n’y a rien. Donc pas de villégiature ou habitation permanente pour monsieur tout le monde. Pour ceux qui connaissent c’est autre chose, il sont habilités. Ils font le suivi, guide, voir hôtelier. J’ai bien peur que le guide s’il est reconnaissable perde son habilitation suite à l’arrêt sur la route. On est en Ukraine où tout est possible depuis un certain temps, ils s’en foutent peut être.




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON