• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


En réponse à :


17 votes
PumTchak PumTchak 12 juin 12:07

@Yakaa

Je n’irai pas jusque là, Yakaa.

Dès les premières conférences après 2005 il a toujours dit que son intérêt n’était pas de s’assembler avec ceux qui lui ressemblent, mais de confronter même avec ceux qui sont antinomiques à ses idées. Il ne se contente pas de dire qu’un électeur du FN est un con, mais il cherche à soulever les raisons de son vote FN et ce sont ces raisons qu’il faut confronter, pas les étiquettes politiques qu’on nous enfile de force depuis des décennies. C’est pour ça qu’il invite Levy ou Raphaël Enthoven à Sud Radio.

C’est une dialectique qui a complètement disparu de l’espace "démocratique", elle ne subsiste que dans les cercles familiaux, peut-être des clubs sportifs, certaines associations. Et pas toutes, et dans les entreprises la pensée correcte est obligatoire. Moi-même, quand je repasse voir mes vieux potes en Métropole, il y a des conversations qu’on évite car c’est "gênant". Je ne connaissais pas ça, avant : on s’empoignait, on s’engueulait, ou même on s’évitait, mais la "gêne de la pensée" n’existait pas. Il faut relire les vieux Charlie Hebdo : les chrétiens s’en prenaient plein la tronche, mais les planches de dessins sur les juifs et les camps de concentration étaient remplies de blagues qui feraient aujourd’hui hurler. Je n’ai jamais acheté Charlie Hebdo, ce n’est pas mon truc, mais c’est pour dire qu’on ne se rend même plus compte que cette époque (années 70/80) était complètement différente. Je pense qu’on croit savoir ce qu’est la liberté de pensée, sans même plus se rendre compte ce que c’est.

Des gens comme Chouard qui ont encore cette clairvoyance sont rares et précieux. Simplement, il est maladroit. Ce qui n’a rien de grave en soi, mais il n’est pas comme un Onfray, simple philosophe qui fait des commentaires dans les médias.Il est aussi choisi par les GJ pour porter un combat en vue d’une démocratie réelle. Ou alors, il ne fallait pas qu’il assume cette responsabilité.

Soral : son "Comprendre l’empire" a réellement été utile. Il a donné une explication à la mondialisation à une époque où la majorité des gens n’arrivait pas à mettre des mots et concepts sur un "truc qui ne va pas" en économie. Et je suis d’accord avec lui : le CRIF et le sionisme, c’est plus que chiant. Il a été ostracisé : ça l’a rendu monomaniaque, jaloux, péteux avec sa virilité, con avec son national socialisme. Un personnalité fluctue en fonction des époques et situations, ce n’est pas toujours facile de rester intéressant.




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON