• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


En réponse à :


4 votes
maQiavel maQiavel 5 novembre 20:31

Ce que ce monsieur appelle « stratégie du fossé » est une approche insurrectionnelle bien connue et c’est très précisément celle de Daech pour la France ( les paranos du grand complot total et transcendantal vont me tomber dessus puisque pour eux Daech n’existe pas mais passons ).

Il faut comprendre que les attentats exécutés par cette organisation en France qui ont fait plusieurs centaines de morts n’est pas juste le résultat d’un déchaînement aveugle de violence de psychopathes assoiffés de sang ou de fous d’Allah exécutant mécaniquement ce qu’ils ont compris des textes de la tradition musulmane, ils s’inscrivent dans une doctrine très précise qui a été théorisé par les dirigeants de l’EI visant à utiliser la violence comme moyen de créer une montée paroxystique aux extrêmes, c’est ce qu’on appelle communément une stratégie de la tension.

En provoquant des meurtres au nom de l’islam sur le territoire français, l’objectif est de créer un rejet épidermique des musulmans dans la société française. Le terreaux devient alors propice à la construction de deux camps binaires, « eux » contre « nous ». Dans ce contexte, les musulmans qui seraient les plus mit en défaut sont ceux qui sont le mieux inséré dans la société française mais aussi tous ceux qui ne partagent pas la vision salafiste et djihadiste de l’islam. A la fin du processus de radicalisation, l’oumma se retrouverait purifié de tous les apostats ( selon la doctrine takfiriste) et les musulmans de France n’auraient plus que deux choix : faire leur exil vers une terre des musulmane ( en occurrence une terre contrôlé par l’EI et servir ainsi de piétaille) ou prendre les armes contre leur pays de résidence (sous les ordres de l’EI évidemment). Je n’invente rien, ça ne sort pas de mon imagination, cette stratégie était décrite de la façon la plus explicite possible dans le magazine Dabiq, l’organe de la communication de l’EI, dans un article intitulé « La zone grise » où les auteurs expliquent qu’il faut accroître la division et détruire la zone grise dans laquelle se trouvent aujourd’hui la plupart des musulmans pour ne laisser que deux camps : les croisés et les fidèles.

Les meilleurs alliés de l’EI dans cette stratégie, ce sont les adeptes de la Reconquista très présent dans les mouvances identitaires car pour eux, la guerre civile est un moyen de purifier la France des éléments qu’ils qualifient d’allogènes (et l’auteur de la vidéo reconnait qu’il y’a dans son auditoire des gens qui souhaitent la guerre civile). Ce n’est pas pour rien que de nombreux extrémistes islamistes ont de la considération pour les personnes comme Zemmour ( en plus du fait qu’ils ont la même vision de l’islam) et détestent les musulmans médiatiques qui n’ont selon eux que le mot « République » à la bouche.

Cela étant, malgré tous les efforts de ceux qui veulent créer l’amalgame dans l’opinion entre musulmans et terroristes, je ne crois pas à la possibilité d’une guerre civile, les conditions ne s’y prêtent pas ( pour des raisons que j’ai expliquées ailleurs et qu’il serait trop long de reprendre ici). 




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON