• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


En réponse à :


1 vote
Conférençovore 9 novembre 07:49

@tobor "Les femmes pygmées doivent aussi se bâcher pour séjourner en Europe."

Ce qui est réprimé (en France en tout cas), c’est l’exhibition sexuelle. Localement il peut y avoir des arrêtés pour interdire de se balader torse-nu. Au-delà de la loi, il y a les us et coutumes locaux : légalement tu peux te balader habillé mais avec un étui pénien (ce qui réprimé c’est de montrer ses parties, sauf sur les plages pour le haut et la totale dans les lieux naturistes/nudistes), mais ça ne se fait pas. Les gens vont te regarder bizarrement de même qu’ils regardent bizarrement quelqu’un déguisé en Mickey ou en chien.

", je suis rarement en France mais j’ai déjà entendu des remarques et vu des affiches explicites."

Des affiches de partis politiques dénonçant l’islamisation du pays j’imagine comme celle-ci ? http://images.lpcdn.ca/641x427/201010/28/211172-affiche-litigieuse-front-national-representait.jpg

Elle montre une femme intégralement voilée. De mémoire, elle a été censurée. Plus personne n’oserait de telles affiches, même bien plus softs.

A part ca, il n’y a pas eu ce genre d’affiches. En France ce qui se passe c’est plutôt l’inverse : quand il y a une campagne de pub dans le métro pour soutenir les Chrétiens d’Orient, les affiches sont bien vite retirées pour ne pas heurter la sensibilité de certains. Je n’ai jamais entendu de ma vie un autochtone insulter une voilée. Ça doit exister, bien entendu, mais c’est un comportement ultra marginal. Par contre, oui, il y a débat parce que le comportement d’un nombre croissant de femmes consiste à afficher son islamité (entre autres, il y a un contexte plus large de revendications qui pose PB, un contexte aussi de terrorisme islamique) et que nous ne sommes pas un pays musulman. Au-delà de la loi, ces pratiques questionnent et c’est parfaitement normal et légitime. Il y a qq décennies seulement, les nouveaux arrivants s’adaptaient aux us et coutumes des locaux. Ce n’est plus du tout le cas et cela crispe une partie de la population qui ne sent plus chez elle (et d’ailleurs elle quitte les zones islamisées). Ça me fait penser à ces femmes de Montpellier qui s’étaient faites remarquer en manifestant leur souhait que des " petits blonds " reviennent au quartier età l’école du coin parce qu’elles se plaignaient de ne plus être qu’"entre elles" (comprendre entre muz). C’était terrible : ces femmes, toutes voilées, s’étonnaient presque que les parents des petits blonds n’aient pas envie de vivre dans un quartier où il n’y a plus d’Européens et la norme (qu’elles incarnent par leur accoutrement) est les us et coutumes islamiques... On ne peut pas exiger à la fois que les autres respectent notre différence et leur reprocher de la constater...




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON