• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


En réponse à :


4 votes
Conférençovore 7 novembre 17:54

@CLOJAC Même si l’on comprend ce qui motive cette proposition, elle est complètement idiote. L’armée n’est pas du tout qualifiée pour faire du maintien de l’ordre. Il faut ratisser ces quartier, mètre carré par mètre carré, y imposer le respect de la loi et ca, c’est le travail de la police ; mais aussi offrir des perspectives d’emploi, de formations pour ceux qui veulent. Pour les autres, il y a deux cas de figure : les étrangers et les Français. Pour les premiers, s’ils sont inactifs, vivent des aides sociales ou d’activités illégales, la seule solution est le retour au pays. Pour les Français, même si une partie ne l’est que de papier (ça aussi c’est un pb...), nous devons leur offrir le choix du travail légal ou d’assumer leurs choix. On pourrait d’ailleurs entamer une réforme agricole fondamentale et qui devra de toutes façons se faire : la permaculture nécessite des millions de bras que nous avons à disposition. Si on offrait la possibilité à ces gens d’avoir un salaire par ce biais, avoir un travail propre et utile, il est probable qu’une partie accepterait.

Par ailleurs, la légalisation d’un cannabis bio domestique, avec monopole d’État, rendrait l’importation de ce produit caduque. Au lieu d’avoir des milliards d’€ annuels d’économie parallèle, on pourrait produire local, avec des normes sanitaires et sociales. Le cannabis pourrait d’ailleurs d’insérer dans une stratégie globale de polyculture (vs. la monoculture qui s’est imposée et qui appauvrit les sols). Bref si l’on veut des solutions, il en existe des pragmatiques qui allient la question sécuritaire, celle économique et celle écologique. Le fait qu’on en soit arrivé à des propositions aussi absurdes marque le manque de recul, l’absence de capacités d’analyse et de projection d’une classe politique hystérique et... disons-le, en perte sèche de virilité bien comprise.




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON