• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


En réponse à :


vote
REMY Ronald REMY Ronald 9 novembre 17:08

Bravo. Excellent. L’OTAN va d’ailleurs de facto devoir se réformer puisque les USA ne peuvent plus garantir leur solidarité, parce que la Turquie ne respecte plus les traités, parce que les européens sont devenus majoritaires (en raison de l’élargissement continuel de l’OTAN).

Il ne reste plus au Président de la République qu’à renouveler et renforcer son gouvernement (si possible : exit le jupéïste Edouard Philippe qui a augmenté les prélèvements obligatoires au lieu de les baisser contrairement aux engagements solennelles de Emmanuel Macron lors de sa campagne de 2017. Exit le Ministre des affaires étrangères Jean-Yves Le Drian qui n’a pas cessé de lécher diplomatiquement les chaussures d’Erdogan au dépend des kurdes. Exit l’actuel ministre de la réforme des retraite qui nous a assez embobiné comme cela au lieu de parler vrai et faire simple face à l’allongement de la vie des citoyens (un article « dynamique » mériterait d’être écrit à ce sujet). Etc. Création d’un véritable ministre du logement et d’un véritable ministre du tourisme pour relancer l’investissement et l’emploi. Création d’un ministre de la restructuration éthique du système bancaire et financier. Etc).

.

Réforme de l’OTAN et, en même temps, réforme de la construction européenne.

L’approche clairement « à la mode » en France c’est « l’Europe des Nations », de Gibraltar à Vladivostok, à géométrie variable, à la carte, avec des agences fédérales autonomes, autofinancées, démocratiquement contrôlées par le Parlement Européen, que des Etats peuvent rejoindre, quitter et rejoindre à nouveau, dans le complet respect de la souveraineté nationale. Emmanuel Macron a commencé à reprendre ce concept aux dernières élections européennes de 2019 (préférant "Une Europe des Nations de Lisbonne à Vladivostok"), comme les équipes de Marion Maréchal et de Marine Le Pen. Reste à approfondir avec des exemples concrets ce « nouveau » concept que notre humble think tank prêchait depuis des années dans le désert. Reste surtout, à convaincre un nombre substantiel d’Etats Européens à collaborer sur tels et tels projets organisationnels ou industriels

=> afin que le maximum de pièces soit fabriqués par un maximum de futures participants/consommateurs européens, et aussi

=> pour se libérer des fameuses « lois externalisées américaine »

(si vous avez le malheur d’utiliser un seul Dollar, un seul circuit informatique ou simple boulon américain, vous entrez sous la coupe de la justice américaine instrumentalisée par les politiciens et/ou industriels américains. Ce point précis devrait faire l’objet d’un article sur Agoravox : qui d’entre vous pourrait s’y coller ?).

A+ Cordialement.




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON