• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


En réponse à :


5 votes
jean dugenêt jean dugenêt 30 novembre 17:29

Voici d’abord le lien de la vidéo de YouTube intitulée :

"Maxime Nicolle 5 décembre, Ruffin et quelques éclaircissements"

Une chose est indéniable : Maxime Nicolle est sincère, honnête est révolté.

Il a fait le choix de parler beaucoup avec ses "lives". Alors, dans tout ce qu’il dit peuvent se glisser une ou deux choses critiquables voire même des conneries. C’est inévitable. Bien entendu, le camp adverse, les milliardaires avec tous les moyens dont ils disposent ne manquent pas de larbins qui sont à l’affut de tout ce qui pourrait lui être reproché et ce sont d’ailleurs les seules choses qu’ils veulent retenir de ses lives. Ils n’en ratent pas une.

Je crois que sur l’essentiel et avec beaucoup de différences sur la forme, j’expose les mêmes idées que lui dans mon livre "Macron démission Révolution". Nous sommes nombreux à être révoltés avant d’être révolutionnaire.

Quand il revient sur l’affaire Ruffin, je ne peux qu’être 100% d’accord. L’affaire s’est déroulée en deux temps.

Il y a eu d’abord la vidéo de Juan Branco dénonçant un stratagème de Ruffin qui se met d’accord avec Macron pour monter un coup face au mouvement des salariés de l’entreprise Ecopla. Ils risquent de se retrouver au chômage. Nous avons maintenant la version complète de l’enregistrement de leur conversation.
Le deuxième temps de l’affaire démarre quand le magazine Marianne publie un article intitulé : "Ruffin, Macron et les salariés d’Ecopla : ce qu’il y a vraiment derrière le faux scoop de Juan Branco". Avec cet article, c’est maintenant Juan Branco qui se trouve accusé d’avoir monté un scoop avec une affaire qui serait connue de longue date et dont tout le monde aurait compris les tenants et les aboutissants.

Pour bien replacer la conversation entre Macron et Ruffin dans son contexte, nous vous proposons de visualiser maintenant la vidéo de YouTube intitulée : "[Enregistrement] Comment Ruffin et Macron ont mis en scène leur rivalité". Passons à la soirée du 12 septembre 2016 au 161 rue Montmartre. Ruffin et Macron jouent la comédie prévue. Ruffin apparait comme le défenseur des salariés. Il distribue ses tracts. Pendant ce temps Macron, pris à parti par la foule, fixe comme prévu un rendez vous : les salariés d’Ecopla viendront le voir le 20 septembre 2016.

La vidéo continue avec une affaire du même style à Whirlpool où nous retrouvons les deux protagonistes dans une situation similaire. L’écœurement est total quand, à la fin de la vidéo, on voit une salariée complètement abusée par Ruffin déclarer à Macron qu’elle ne fait confiance qu’à ce Ruffin qui les défend face au vilain Macron. On voit chacune de ces deux ordures rigoler dans leur coin. Regardez s’il le faut plusieurs fois cette fin de vidéo et vous lirez la vérité sur le visage de ces complices. Ils sont aux anges. Leur stratagème fonctionne à 100%. Ils savent comment s’y prendre pour couillonner les travailleurs.

Revenons à Maxime Nicolle. Il a complètement raison sur cette affaire. Les politiciens pourris comme Ruffin se permettent d’avoir une vérité quand ils sont en catimini avec Macron et une autre vérité quand ils sont avec les salariés. Rien ne peut justifier cela. Rien ne peut justifier le mensonge, la duplicité, la mise en scène, l’hypocrisie... La conclusion de Maxime, à quelques jours du 5 décembre, s’impose. Vous allez vous mettre en grève. Faites en sorte de prendre votre mouvement en main. Formez des comités de grèves. Ne laissez pas à quelques portes paroles la possibilité de vous représenter. Ne laissez pas faire des types comme Ruffin qui tiendront dans votre dos un discours de copain avec les exploiteurs pour vous couillonner.




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON