• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


En réponse à :


1 vote
Laconicus Laconicus 14 février 09:36

@Hieronymus
"elle avait tendance à décrire et ne voir que le mauvais côté des choses et des gens, en bref une vision du monde purement cynique et désespérée, ça n’aide pas à vivre."

C’est sûr que ça ne fait pas rêver, mais ce n’est pas le but. il ne faut pas oublier d’une part que c’est du dessin de presse à la base (le journalisme a toujours été plus ou moins de la merde, plus proche de la pub et de la magouille politicienne que de la philosophie ou de la poésie)) et d’autre part que ça relève du genre sociologique-satyrique (comme Wolinski, Lauzier ou Reiser). Je n’ai jamais beaucoup apprécié non plus à haute dose, pour moi aussi c’était trop parisien et ça parlait surtout des problèmes de zombies déconnectés de la nature. Ou tout simplement c’était des histoires de ragnagna de gonzesses qui ne me concernaient pas (une héroïne de BD doit pour moi être sexy et aventurière, bref faire bander, j’ai des goûts simples  smiley ) Mais je dois admettre que les personnages lamentables qu’elle dessinait existaient bel et bien (et existent encore) parce que j’en ai rencontrés. Par exemple tous ces faux intellos et vrais névrosés qui se prennent pour la crème de l’humanité parce qu’ils évoluent dans les milieux de la culture officielle branchée, alors qu’ils sont dans une misère philosophique désastreuse. Le portrait de ces connards de branleurs n’est pas raté. 




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON