• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


En réponse à :


4 votes
Trelawney Trelawney 21 février 09:52

La fermeture de Fessenheim est une décision politique qui va à l’encontre des intérêts environnementaux.

Nous sommes en 2020 et il y a fort à parier que dans 10 ans, le nombre de voitures électriques ou hybrides rechargeable sera supérieur au nombre de voitures thermiques. Avec notre indépendance au gaz et au charbon, une grande partie des logements se chauffera à l’électricité.

Pour les années avenir il nous faudra donc plus d’électricité et cette centrale pouvait encore tenir 10 ans de plus, tout comme les réacteurs de Dampierre, Tricastin, Saint Laurent, Nogent, Blaye et surtout Gravelines la plus grande d’Europe. Ce qui nous fait 22 réacteurs capable de fonctionner jusqu’à 2040. De plus en fermant ces réacteurs, on met un terme à la recherche et développement pour la prolongation de la durée de vie de ces derniers (JMBerniole pourra en parler plus longuement)

Donc avec l’augmentation des besoins et la fermeture de la moitié du parc actuel, on devra lancer des programmes EPR à raison de 10 minimum pour les années avenir. Il ne faut pas trop compter sur les éolienne et les panneaux solaires pour pallier aux besoins

Je ne suis pas un ardent défenseur, mais on a ces réacteurs autant faire avec et ne pas considérer comme une victoire écologique le démantèlement de ceux ci




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON