• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


En réponse à :


4 votes
medialter medialter 23 mars 19:38

"Elle serait peut être là, la raison de ce qui semble être de l’incompétence politique dans la gestion de cette pandémie par notre gouvernance"

*

J’avoue que l’idée m’a traversé l’esprit. Lundi dernier, les supermarchés chez moi n’acceptaient plus la CB, et les DAB étaient en rade. Mais finalement, jene pense pas. Dans 2 mois, tout sera terminé (en Chine, ça l’est déjà), et l’année prochaine, tout le monde l’aura oublié, comme pour le H1N1 en 2009. Et je vais dire un truc qui va en faire disjoncter plus d’un, mais cette pandémie n’existe pas (ce que je veux dire, c’est que n’étant pour l’instant même pas une grippette, elle ne justifie en aucun cas un tel foin), en plus d’avoir des chiffres bidonnés (j’ai appris de source sûre qu’on rentre dans les stats des patients qui étaient déjà en fin de vie ou qui souffraient d’une autre infection). De même que la "pandémie" de 2009 n’a jamais existé, une ridicule grippette.

*

On a aujourd’hui assez d’éléments pour fortement soupçonner une conspiration de grande envergure, et l’implication active du gouv français (voir les excellents posts de Norman & Duke ces derniers jours). Tout ce cirque, c’est pour apprendre à la moutonnerie l’obéissance au bâton, par la culture de l’hystérie. Et quand ça sera terminé, c’est encore les gouv qui s’en sortiront haut-la-main, en se félicitant d’avoir limité les dégâts, et en se gargarisant des mesures prises au titre du principe de précaution, qu’ils ne manqueront pas de nous servir pour les pandémies suivantes

*

Le blé, on avait déjà beaucoup de mal à le sortir avant. J’ai un ami qui m’a raconté le mal de chien qu’il a eu à sortir 100.000€ il y a un an, et les stratagèmes qu’il a du employer. Un vrai vaudeville. Donc je vous rejoins quand même sur le fait que, lorsque ça sera terminé, ceux qui possèdent un peu de pépettes auront plutôt intérêt à les retirer progressivement, même partiellement. Rien ne vaut le liquide, d’autant qu’on peut aujourd’hui être à peu près certains qu’il n’y aura jamais d’instabilité sociale




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON