• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


En réponse à :


2 votes
Norman Bates Norman Bates 1er avril 2020 18:34

Confinement au Bates motel. Rapport de situation. Episode 16.


Ce prétendu "comité de scientifiques" ne rassemble que des pontes pontifiants hors sol et hors terrain, contrairement à un warrior comme moi qui vit la guerre avec ses tripes...

C’était mon coup de gueule du jour...la prochaine fois je boude...

Situation toujours calme au motel...ce matin j’avais visioconférence pour une séance de visiopsychanalyse dans le cadre d’une injonction de soins délivrée par l’institution judiciaire suite à un regrettable malentendu...j’avais donc sur mon écran la docte binette du docteur Apfelbaumbergmanson dont la mission consiste à me guérir d’une psychose névrotique obsessionnelle (selon le diagnostic établi par le professeur Schemlatouati) bien ciblée...

Je me souviens lui avoir dit lors de la première séance que ce protocole n’allait pas être de la tarte et que j’apprendrais plus vite à traire un hamster avec des gants de boxe...

Bref...après le ruisseau de repentance réglementaire qui me coûte à chaque fois un pognon de dingue en oignons, j’ai orienté la séance sur une autre pathologie dont je souffre...la nanophobie...j’en avais déjà parlé ici...j’asphyxie d’une haine tenace de l’infiniment petit...l’infiniment petit est sournois, il se glisse partout, il est frustré, vindicatif, agressif...il a aussi son lobby qui, planqué sous les radars de la détection médiatique, avait en son temps fait interdire le lancer de nains, un divertissement bon enfant qui ne cassait pas quatre pattes à un nabot...c’était rigolo...

L’infiniment petit peut devenir infiniment petit jusqu’à l’invisibilité...d’où la connexion avec la guerre actuelle contre un ennemi invisible, un infiniment petit fanatisé sous couverture virale...

Depuis, je souffre...oh oui, je souffre...un syndrome traumatique post-Covid-19 mais "pendant", pas "après"...chaque nuit Mimie Mathy s’insinue dans mes songes, parfois j’arrive à l’attraper et la démembrer, parfois elle...elle...je n’ose même pas l’écrire tant ces bestioles sont vicieuses et capables des pires abominations...

Je demande juste à ce qu’on les mette quelque part, qu’on les regroupe, les infiniment petits...tiens, d’ailleurs si on les place devant lors des photos de classe c’est pour qu’ils soient visibles ou pour mieux les avoir à l’œil, hein.. ?

Réfléchissez bien...que Covid-19 vous serve de leçon avant l’irréparable...




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON