• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


En réponse à :


1 vote
Djam Djam 20 mai 00:35

@Laconicus

J’ajouterai que nous sommes également toujours plus ou moins dépendantes du cliché "Prince charmant". Même celles qui le nient en rêvent !
Mais il ne faut pas non plus mettre de côté les schémas intériorisés au niveau du développent affectif.
La répétition des relations fiasco ou toxiques découlent de ces schémas archaïques. On croit s’éprendre d’une représentation alors qu’en réalité on s’aliène à un certain type de relation qui se répète à notre insu.
En clair, on ne choisit jamais un compagnon (ou inversement une compagne), c’est le choix (inconscient) qui choisit et notre "moi" subit...




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON