• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


En réponse à :


4 votes
Joe Chip Joe Chip 27 juillet 12:11

@alphomega

Vous faites un procès d’intention et des généralisations. Personne ne connaît son état psychologique ni son passé et de toute façon cela ne change rien à la situation, cet homme n’avait plus aucune raison de se trouver en France et aurait dû quitter le territoire avant d’en arriver à "péter un câble" et rendre apparemment responsables les personnes qui selon lui l’avaient insuffisamment soutenu dans ses démarches de régularisation. 

Cela n’explique pas non plus pourquoi le diocèse avait confié à un "bénévole" sans papier et faisant l’objet d’une obligation de quitter le territoire une responsabilité qui était normalement et légalement celle du prêtre ou d’un employé communal, ce ne sont pas du tout des "arguties". S’il y avait eu des victimes, le diocèse aurait été tenu pour responsable. A mon avis, votre voisine du village n’est pas sans-papier. Vous ne semblez pas faire la différence entre du bénévolat et du travail illégal, mais elle existe et elle est importante.
 
En gros l’Eglise catholique fait travailler illégalement de la main d’oeuvre dans des bâtiments qui dépendent de l’Etat, c’est effectivement un contournement de la loi, tout comme le fait que ce rwandais ait pu se maintenir sur le territoire malgré une obligation de quitter le territoire.
La compassion abstraite et les bons sentiments ne devraient pas être opposés à l’application normale et régulière de la loi dans un pays démocratique.




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON