• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


En réponse à :


2 votes
tobor tobor 9 septembre 2020 00:17

@samagora95
Les gens plus fragiles et à l’immunité déficiente y sont restées en mars/avril, contaminés à l’hôpital ou en ehpad, sans compter le vidage des lits de cas désespérés. Aujourd’hui, il y a donc proportionnellement moins de terrain favorable à l’aggravation donc moins de cas graves, même si le virus a gardé la même virulence.
En même temps, il n’est même pas sûr qu’un virus ait été nécessaire puisque il y aurait en temps normal 3% d’hypocondriaques parmi la population occidentale face à une info (certes très mal ficelée mais) ultra-anxiogène et que des facteurs polluants (Rejets d’usines, de carburants, lancement pré-5G, chemtrails, ... Rouen ?), empoisonnements (nouveaux additifs alimentaires, moins de PSOA dans le téfal depuis 2010 mais quoi à la place ?, molécules pharmaceutiques, métaux lourds,etc) et encore en période de rhume-des-foins, de grippe et de "refroidissement" typique de l’entre-deux saisons, peuvent donner des symptômes respiratoires et autres semblables à covid tel que tout s’emballe avec le stress du confinement, le flou de diagnostiques par téléphone...




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON