• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


En réponse à :


20 votes
Duke77 Duke77 17 octobre 12:56

@Serge ULESKI
Vous racontez vraiment n’importe quoi. D’abord, ce prof a demandé aux enfants musulmans de sortir de la classe et c’est la fille de ce père musulman qui a souhaité rester. Donc en gros, même en prenant les précautions nécessaires, on ne peut plus parler de ce problème religieux. Cette invitation à sortir peut paraitre étrange mais elle est juste la conséquence d’un fait hélas confirmé ici : on ne peut plus parler des caricatures de Charlie Hebdo sans risquer pour sa vie. Samuel Paty le savait, et, plutôt que d’accepter de se censurer et de se plier aux musulmans pro charria, il a trouvé une seule solution : tolérer que les enfants musulmans ne puisse plus suivre un cours sur la liberté d’expression qui traite de l’extrémisme islamiste actuel, considérant qu’ils sont de fait perdus sur ce sujet là à cause du bourrage de crâne qu’ils subissent à la maison. Un parent d’un des élèves musulmans dont le témoignage n’a pas été mentionné dans cet article mais qui vient de passer sur CNews confirme que le geste de Samuel Paty de faire sortir les élèves musulmans était bien motivé par la volonté de préserver les enfants en question, absolument pas assimilable à un geste de discrimination.
Il n’est donc pas question de provocation mais d’un enseignant qui pensait que l’heure est grave là où il vivait et qu’éduquer ses élèves pas encore "perdus" à la liberté d’expression était important. Beaucoup, de jeunes non musulmans se censurent désormais volontairement par compassion envers leurs camarades religieux sous prétexte de "respect", oubliant que les signes distinctifs religieux sont anormaux en France et n’ayant pas le recul pour voir ou cet acceptation de l’extrémisme mène.
Quant à la généralisation musulmans=extrêmistes et votre appel au débat, vous noterez qu’aucun mouvement de contestation ne s’est jamais organisé du côté des musulmans pour clamer leur désaccord avec ces meurtres au nom de l’interdiction à caricaturer leur prophète. Cela prouve bien que même chez les plus modérés qui ne sont pas violent, beaucoup n’en pense pas moins : en gros, "ce type l’a bien cherché..."




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON