• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


En réponse à :


1 vote
Hijack ... Hijack ... 16 décembre 2020 02:00

@Super Cochon

C’est toi qui es tjrs aussi petit dans tes analyses, mais tu m’as bien lu ci-dessus et tu as dû te sentir visé, bien que je ne visais personne ici, je parlais en général ... du calme !

L’islam a aboli le vrai esclavage (vente d’esclaves dans les marchés etc ... dont bcp de prisonniers ... de plus, c’étaient des esclaves de toutes les couleurs et n’avaient aucun droit) ... mais, l’esclave était aussi ce qu’en occident on appelle un valet. Voilà pourquoi le Prophète ne pouvait abolir totalement le titre d’esclave (bcp parmi eux, étaient de bons salariés chez les puissants de l’époque et gardaient volontairement leur statut).

Sais-tu pourquoi il y a eu tant de noirs qui se sont islamisés dans le dernier siècle ... pourquoi Mohammed Ali s’était converti : parce que le Prophète avait affranchi les esclaves, notamment les noirs ... D’ailleurs, un des premiers musulmans était un esclave noir (Bilal et son histoire est connue) puni en place publique et, délivré par les compagnons du Prophète, s’était alors rallié à eux ... et il fut aussi le premier muezzin de l’histoire de l’islam. En bref, Mohammed voulait stopper l’asservissement. Cela étant, pense ce que tu veux ... mais j’ajoute pour ceux qui lisent et s’intéressent au sujet :
.
Qu’il ne faut pas confondre arabes et musulmans, ou mieux arabo/musulmans et islam à proprement parler ...
Il n’existe dans le Coran aucun verset qui indique l’acception de l’esclavage en tant que pratique sociale normale

mais bien au contraire, il est recommandé de ne pas asservir et que nul ne doit supporter les charges des autres, en clair : le Coran exhorte beaucoup les maîtres d’esclaves à les libérer et je ne parle pas de l’esclavage dans les autres religions. 




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON