• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


En réponse à :


vote
Tchakpoum Tchakpoum 18 décembre 2020 10:26

Évidemment, la frontière entre les deux est plus que poreuse. Pour autant, il existe des femmes qui n’accrochent pas nécessairement l’oeil mais qui ont une féminité ravageuse. La part esthétique,  -celle qui fait bander, quoi-, est celle de l’envie, de la possession. Et c’est la limite de femmes purement esthétiques : on finit par s’emmerder avec et ça devient chiant à vivre avec. La part féminine est celle qu’on ne peut pas posséder, mais qui nous ensorcelle, qui distrait toujours. Et là, on est dans une vraie dualité, avec une évolution sans fin.




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON