• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


En réponse à :


1 vote
maQiavel maQiavel 13 janvier 16:02

@yoananda2

1/ Tout à fait. Et c’est pour ça qu’il y’a des enquêtes menées par des investigateurs et des faits qui sont rapportés par des lanceurs d’alerte. C’est peut-être là la véritable vocation du journalisme, d’informer le public de ces conspirations. Pas cette bouillie de journalisme qu’on a aujourd’hui.

2/ Je comprends tes remarques mais le sujet de l’étude c’est le profil psychologico-sociales des personnes qui y adhèrent et ils se sont contentés d’énoncer ce qu’ils ont constaté. Après, on pourrait aussi étudier le contexte social qui favorise l’émergence de la croyance au complot systématique ( ce serait très intéressant effectivement) mais pour ça il faudrait une autre étude avec une méthodologie différente. Mais je suis d’accord avec toi, le profil ne dit pas tout. 

En ce qui me concerne, j’ai l’impression que la paupérisation de la classe ouvrière blanche, la baisse de son espérance de vie, la concentration accrue du capital, la faiblesse du système de santé et de l’Etat social en général, la puissance des lobby ( pharmaceutique entre autres ) ont constitué le contexte social favorable à l’émergence d’une mouvance comme Qanon aux US et une telle étude pourrait confirmer ou infirmer mes impressions.




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON