• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


En réponse à :


1 vote
Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 26 janvier 18:55

@yoananda2

"C’est la tendance de notre cerveau à voir des choses qui n’existent pas, parce qu’il est FAIT pour ça, pour rechercher des patterns."

Oui, exactement : l’esprit humain est une machine à créer du sens, à tel point qu’il est prêt à voir des relations causales ou des informations signalétiques partout, même là où il n’y en a pas. J’en ai fait moi-même l’expérience au sein d’un groupe soumis à une grande tension psychologique : nous avions réussi par un processus apophénique inconscient à inventer une théorie très logique et parfaitement convaincante expliquant pourquoi une certaine opération prenait une méchante tournure pour nous. Un mois plus tard, nous avons clairement vu que tout était sorti de notre imagination collective (en fait nos imaginations individuelles en synergie).

Il n’est possible de sortir d’un piège apophénique que par un "changement de niveau 2", sinon, on reste jusqu’à sa mort enfermé dans une boucle où la raison ne pourra juger les raisons qu’elle s’est données au départ. L’incapacité d’opérer un "changement de niveau 2" explique pourquoi on peut parfois être intelligent et con en même temps. Ce forum est d’ailleurs une mine de processus apophéniques, chacun restant enfermé dans son système explicatif et jugeant les autres systèmes depuis son propre système  smiley

On distingue deux types de changements : les changements de niveau 1 qui interviennent à l’intérieur d’un système et les changements de niveau 2 qui affectent le système lui-même.
http://semanticien.blogspirit.com/archive/2015/06/17/les-differents-niveaux-du-changement-3050023.html# : :text=Pour%20reprendre%20des%20m%C3%A9taphores%20emprunt%C3%A9es,conservant%20le%20m%C3%AAme%20r%C3%A9gime%2C%20alors




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON