• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


En réponse à :


1 vote
yoananda2 26 janvier 20:10

@Qaspard Delanuit

On distingue deux types de changements : les changements de niveau 1 qui interviennent à l’intérieur d’un système et les changements de niveau 2 qui affectent le système lui-même.

Oui et je peux donner un exemple personnel. Quand j’ai commencé à étudier la crise économique en 2006, avant 2008 donc, je suis tombé sur l’explication "pic pétrolière", qui tenait (et qui tient toujours, en partie) la route. J’ai donc creusé le sujet et pendant longtemps je fût convaincu que la cause réelle fondamentale sous-jacente de tous nos problèmes étaient le pic pétrolier.

Comment j’en suis sortit ? quand il y a eu le pétrole de schiste qui est arrivé, ça contre-disait ma compréhension de la nature du pic pétrolier. Mais, je n’y voyais qu’une "bulle" passagère, la dernière, une dernière fête avant la mise au placard en somme, comme expliqué par certains pontes du pic pétrolier. Et je m’étais fixé comme date 2017 2 ans, donc 2019 max pour que cette bulle éclate et que ce soit ENFIN le pic pétrolier prédit.

Sauf qu’en 2017, 2018, 2019, le BP outlook donnait toujours des chiffres en croissance, le shale oil avait résisté à l’attaque saoudienne, etc...

Donc j’ai commencé progressivement à revoir mes théories.

J’ai tout repris à la base, à commencer par le fameux EROEI qui était à la base de TOUTES les publications (car oui, le fondement de ma théorie était les théories scientifiques publiées référé) sur le pic pétrolier. J’ai pris mon tableur excel pour faire quelques calculs sur la base d’hyppothèses diverses, puis j’ai fini par tomber sur quelques articles remettant en cause elles aussi l’EROEI, puis, j’ai aussi effectué une "relecture" de l’histoire du pétrole. Bref, j’ai tout revu et j’ai conclu que ... c’était compliqué ! lol

Je n’ai pas conclu qu’il n’y a pas de pic pétrolier. J’ai conclu qu’on ne peut pas le savoir s’il y en a un, du moins pas avant longtemps après qu’il ai eu lieu, et que donc, on ne peut pas l’anticiper. Hors, le SEUL intérêt de la question, c’est de l’anticiper pour être prêt à temps, sinon, c’est juste un joujou intellectuel.

Je pourrais écrire un livre sur le sujet, mais je vais passer directement à la conclusion.

1/ on peut se laisser piéger facilement, ça n’est pas une question d’intelligence

2/ on peut "s’engager" dans une voie sans retour si on n’y prends garde, une voie ou même devant les évidences contraires, on ne peut pas changer d’avis, par exemple, si on a effectué des changements dans sa vie en fonction de sa croyance.

3/ à contrario on peut mettre en place des gardes fous pour éviter à a minima d’être dans le cas 2, et j’ai même envie de dire que c’est à ça que sert la spiritualité (en partie du moins)

4/ il y a des pièges apophéniques pires que d’autres. Quand on s’estime élu qui doit porter une vérité que quelques rares connaissent, c’est le point 2, mais en pire. En plus, il y a des périodes historiques qui s’y prêtent plus que d’autres. Genre ... en ce moment ! lol

D’ou, entre autres, que je n’aime pas les religions abrahamiques car elles se prêtent particulièrement à ce petit jeu. Beaucoup plus que le bouddhisme ou l’hindouisme ou le taoisme (pour parler de celles que je connais un peu).




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON