• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


En réponse à :


1 vote
Orwell Orwell 22 février 02:14

@maQiavel

_____________________________________________________________
Ces mouvances sont entrain de donner une véritable leçon politique de propagande par la pratique

____________________________________________________

La propagande d’extrême droite, c du lourd, si tu veux y piger quelque chose il faut parler de métapolitique. Alors la métapolitique c un vieux mot qui vient au départ de la philosophie et dans son acception la plus moderne peut vouloir dire quelque chose comme "Influencer la politique, sans en faire". Elle fonctionne par distillation lente des idées devant mener à la prise du pouvoir. 

La stratégie métapolitique s’accompagne d’une obsession pour le "point de non-retour", le moment où la culture au sens large aura suffisamment été influencée pour qu’on puisse révéler ses vraies couleurs sans risque. La stratégie métapolitique consiste à dire, au vu des travaux notamment de l’Ecole de Francfort sur la culture et les médias de masse : c’est plus intéressant d’être le mec qui commente la politique que celui qui en fait. Encore mieux : c’est plus intéressant d’être le mec qui écrit des bouquins qui sont à la fois politiques sans en être que celui qui fait de la politique. Encore mieux : c’est plus intéressant d’être le mec qui commente les bouquins du mec d’avant que d’être politicien. C’est comme ça que pas mal de gens de ce mouvement se sont plutôt tournés vers la culture ou les médias. Evidemment c’est là que viennent s’insérer les d’Orcival et autres Zemmour.

C’est pas non plus par hasard que Génération Identitaire a toujours tenté en parallèle de son projet d’apartheid global de maintenir des actions soi-disant "humanitaires". Que ce soient les "soupes au cochon" de GI, les "apéros saucisson-vin rouge" de Riposte Laïque, ou autres initiatives du même acabit, il n’y a pas qu’un but de provocation : il y a aussi un projet de se rendre sympathique et de changer ce qu’il est possible de dire en public.

La métapolitique s’appuie beaucoup sur une fausse volonté de dépolitisation. Et les gens qui s’intéressent à la politisation savent que souvent, dépolitiser, c’est repolitiser différemment.




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON