• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


En réponse à :


vote
yoananda2 1er mars 20:13

@maQiavel

C’est anthropologique : on accepte la décision du chamane ou du sorcier parce que l’on partage avec lui une méta-norme

Tout à fait. Totem, tabou, tambour. Totem c’est l’idéal, la méta-norme, le principe qui nous réunit. Tabou c’est la loi. Tambour ce sont les moeurs, les rituels, les fêtes la culture qu’on partage.

Pour ce qui est de la nation race, je n’y adhère pas du tout.

Oui je sais, tu n’es pas le seul, tu es même majoritaire, ultra-majoritaire. Pour l’instant.

Mais je perçois que derrière la nation race, aujourd’hui il y’a surtout la volonté de ne pas se voir submergé par des masses d’origine africaine.

Oui pour beaucoup de "racialiste" en fait c’est plus la peur de la submersion qu’un véritable racialisme. Ce n’est pas mon cas car même si je ne vais pas dire que je pro migranvahisseur (faut pas déconner) la "submersion" ne m’inquiète pas si tant (un peu oui bien sûr, mais ce n’est pas ma préoccupation première je suis bien plus inquiet de l’IA par exemple).

le vrai sujet ce sont les politiques migratoires et leurs effets sur leur qualité de vie.

Oui. Même si comme j’ai dit, pour moi ça va au dela, ça reste le sujet d’inquiétude principal de beaucoup.

Sinon, en ce qui me concerne, je ne connais pas l’avenir. I

Moi non plus, et tu as raison, il se peut comme tu le dis que ça devienne "obsolète" car il y a des nouveautés historiques (dont l’IA notamment) qui changent les schéma et cycles habituels. On verra.

PS : s’il n’y avait pas cette dérive de l’état français actuel, en effet, je serais pour discuter comme on le fait de politique, au sens noble. Mais c’est juste impossible avec les lois actuelles, ou très compliqué.

D’ailleurs, anecdote perso, j’ai récemment discuté avec une gauchiste blanche qui couche avec des noirs, donc, un peu mon "nemesis" en quelque sorte. Discussion très cordiale ou j’ai expliqué mon point de vue. Elle m’a dit des choses intéressante.

D’abord, j’ai demandé quel était le "principe de la justice", et bordel, j’ai enfin eu une réponse simple et élégante : c’est l’équilibre entre les libertés individuelles et la paix civile.

Ensuite, on est tombé d’accord sur le fait qu’il faudrait des droits pour les animaux (je penses que toi tu ne dois pas être d’accord avec ça, non ?) puisqu’ils ont une conscience comme nous. Pas les même droits, mais des droits. A une vie digne, et à ne pas souffrir inutilement, et à la perpétuation.

Ce qui retombe avec mon objection principale avec la hierarchie des normes actuels. Il manque le droit des peuples. Elle m’a dit qu’on pouvait l’envisager via la charte de l’ONU ou via le droit de croire (la "liberté de conscience"), mais que oui, ça n’existait pas.

Moi je souhaite que ça existe, pour les peuples humains (et les races par extension, mais à la rigueur, je m’en fiche si on ne met pas le mot race parce que ça choque) autant que pour les animaux, ce qui équivaut à préserver la biodiversité, autant que faire se peut.

Toi, en tant que républicain qui se satisfait de l’actuel à base d’état et d’individu, que penses tu d’un principe qui introduirait le droit à l’identité y compris animale (même si pour moi l’humain est un animal comme les autres) ?

Moi, je sais que je serais beaucoup moins opposé à l’architecture actuelle s’il y avait ça dedans.




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON