• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


En réponse à :


1 vote
beo111 beo111 15 avril 22:57

@Conférençovore

C’est vous mettez la charrue avant les bœufs, mais merci d’avoir commenté mon article. Je n’ai pas picolé pendant quarante jours pour produire une pensée à peu près intelligible, et maintenant que j’ai enfin repris une vie normale je suis tout-à-fait ouvert à la critique, d’autant plus qu’elle est construite.

*

Vous mettez la charrue avant les bœufs, regardez votre dernier paragraphe. D’après vous il faudrait commencer par changer la Constitution. On pensait que ce genre de délire réservé à des sortes de chouaristes sous perfusion d’héroïne pure, mais non, c’est vous qui nous le faites.

Répression des Gilets jaunes, pacte de Marrakech, CETA, délire sanitaire, restriction des libertés, limite carotte dans le cul. Mais non, ne fait rien. On attend d’être en position de changer la Constitution. Après seulement on sera en situation de mener des politiques sérieuses.

Ce défaitisme me fait penser à une équipe de foot qui demanderait à changer les règles avant de daigner participer à une compétition internationale.

*

Vous ne comprenez pas ce qu’est le génie d’un peuple. Regardons celui qui a érigé les pyramides. Savez-vous de quels outils ils disposaient ? Que dis-je de quels outils, non, de quel outil pour frapper la pierre ?

Je ne suis pas un spécialiste et sans doute qu’un commentateur plus érudit pourra rectifier, mais de ce que j’ai compris ils disposaient juste d’un gourdin pour frapper la pierre. Un gourdin sans doute inadapté, inconfortable, un peu trop simple, mais il est vrai assez solide.

Ce que je veux dire, c’est que le génie d’un peuple ne se voit pas forcément dans la puissance de ses outils. Et un peuple puissant politiquement n’a pas besoin d’outils politiques puissants, car il est lui-même puissant. Il est habile. Il fait des merveilles avec des outils rudimentaires. C’est son génie.

*

Ce délire autour de la soit-disant impuissance politique m’insupporte de plus en plus. La puissance politique c’est comme la puissance sexuelle. On l’a ou on ne l’a pas. Mais compter sans cesse sur des médiations est complètement puéril, voire contre-productif.

Et un Français a le droit d’être puéril dans de nombreux domaines, mais pas en politique. Car nous sommes le premier peuple à s’être émancipé politiquement. Nous avons fait des erreurs. Mais nous les assumons, car nous sommes émancipés. Nous avons quitté cette adolescence où nous avons éprouvé les limites de la souveraineté.

Alors bien sûr vous évoquez la submersion migratoire qui est un vrai problème. Mais arrêtez vos délires. Ce n’est pas elle qui nous empêche de bien voter. Et c’est à nous d’être géniaux pour voir de quelle manière nous pouvons intégrer ceux qui ont déjà des papiers dans notre histoire.

Il suffit parfois d’être inventifs.




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON