• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


En réponse à :


vote
Jean Ducoin 13 août 2021 17:04

Naaan, sans déconner, vous ouvrez le sujet, et je suppose que c’est pour approfondir ?

Pourquoi faites-vous ça, Abolab ? Ça prend trop de temps d’écrire des commentaires, y compris si ce n’est pas pour ne montrer qu’un désaccord.

@yoananda

Cuire la viande n’est pas qu’un problème de digestion, il y a un risque de parasite transmissible, en particulier dans les pays chauds. On n’a même pas à savoir le "pourquoi et où" du chemin, c’est empirique (là encore). Donc quand vous avez tué l’animal, dans le respect de la mort rapide par la lame (parfois, c’est plus brouillon, je vous le concède), il y a des signes à vérifier, à défaut d’un microscope pour sonder les tissus.

Donc on regarde sous la langue, l’estomac, les intestins.

L’estomac des fouineurs de terre, vous êtes presque toujours positif pour les ascaris. Donc, là, le sel comme mentionné par Juan n’y suffit pas. Si vous avez tué l’animal, respect pour le don qu’il vous laisse, on mange tout, donc cuisson longue d’une potée de tripe, et pour éviter les risques, rien de cru dans la suite du cadeau qui vous a été fait par la nature ... Ou urgence ... ou à vos risques et périls.

@Juanyves

le sel, oui, mais c’est aussi parce que ça va favoriser, sous certaines conditions de température, l’intervention de bactéries adéquates. Y-a toujours des guerre pour l’occupation d’un terrain, là, c’est le terrain des micro-organismes. On ne fait pas des yaourts à plus de 30°. Je vous conseillerais beaucoup moins.

@Abolab

Omnivore, ça veut dire « Omni ». Si vous dépliez les intestins, vous savez tout de suite à qui vous avez affaire. Je n’ai personnellement jamais découpé d’orques, donc je vais pas faire le malin à vouloir vous expliquer combien ça fait en mètres pour vous enrouler autour du cou pour vous tenir chaud en hivers (d’autant que c’est pas poilu), ou combien de ballons de baudruche on peut gonfler avec. Mais je peux quand même vous dire que le porc et l’homme, c’est plutôt comparable … ce qui ne vous étonnera surement pas.

Il y a d’autre singes qui opportunistement, mangent les plus petits n’importe-quois qui courent.

Et étonnamment, à cause de Youtube, j’ai une fois vu une biche manger un oiseau. Quelle grosse salope, je suis bien d’accord avec vous.

Ceci dit, Vous soulevez un sujet de remise en question intéressant. Historiquement, en France, les vaches avaient un nom. Pour les lapins et les pigeons, ça a pu être différent. Mais l’autre option avec les gros mammifères étaient les produits différenciés, et conservables, liés à la transformation du lait.

Le dilemme étant, comment fait-on, ou par quels états d’esprit passe t-on, quand, une bête a qui on a donné un prénom, fût-elle classée dans ce qu’on appelle une race à viande (ou un con de taureau/bélier qui sert qu’à mettre sur la gueule des autres), ou, une vache qui ne donne plus bien du lait … comment fait-on pour prendre la décision de la tuer soi-même ????

Avec l’évolution de la législation, on doit être obligé de passer par un abattoir, maintenant en Europe, mais c’est pareil, le monsieur s’est posé la question. Je n’ai pas sa réponse. Ni la votre d’ailleurs, puisque nous ne sommes plus tous dans des conditions de survie extrême.




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON